Le journal d'il y a 30 ans : la cohabitation Mitterrand-Chirac

  • A
  • A
4:50
Le journal d'Il y a 30 ans est une chronique de l'émission Europe week end
Partagez sur :

En mars 1986, après la défaite de la gauche aux élections législatives, la France entre dans une période de cohabitation. 

La cohabitation Mitterrand-Chirac

En mars 1986, après la victoire de la droite aux élections législatives, le président de la République François Mitterrand choisit un nouveau Premier ministre. Jean-Louis Bianco, secrétaire général de l'Elysée en fait l'annonce : 

"Le président de la République a appelé Monsieur Jacques Chirac pour procéder à un tour d'horizon au sujet de la formation du gouvernement. Monsieur Chirac apportera sa réponse au président de la République dans les meilleurs délais."

L'alliance RPR-UDF n'avait alors obtenu qu'une très courte majorité, de deux sièges et le Front National comptait alors 35 députés. Jacques Chirac fait une première déclaration pour appeler au rassemblement : 

"Les élections sont passée, le choix est fait, il s'agit maintenant pour tous les Français, quelles que soient leurs opinions de se rassembler pour participer au nécessaire effort de renouveau qu'exige la situation de la France." 

Tout se passe à l'Hotel de Ville de Paris où Jacques Chirac consulte pour former son gouvernement, on voit défiler François Léotard, Edouard Balladur, Alain Madelin ou Charles Pasqua... A l'Elysée, tout est beaucoup plus calme, au point que François Mitterrand est descendu discuter avec les journalistes et prendre de leurs nouvelles. De leurs côtés, les anciens ministres de gauche font leurs cartons, parmi eux Paul Quilès quitte la Défense. C'est l'occasion de découvrir une tradition socialiste : chaque ministre laisse un canard dans la marre du ministère. Il faut savoir que le canard symbolise toutes les armées : il vole, il nage et il marche, c'est aussi un symbole de continuité car l'eau glisse sur ses plumes.

Un an de captiviét pur les otages du Liban

En mars 1986, les otages français du Liban, Marcel Carton, Marcel Fontaine et Jean Paul Kauffmann, sont retenus depuis un an. Le djihad islamique a envoyé une vidéo au gouvernement français où l'on voit les otages s'exprimer parfois directement à leur famille. Jean-Claude Kauffmann à sa femme : 

"Chaque minute qui passe est un combat livré contre l'angoisse et le désespoir. Et je me dis quelque fois : quand finira donc cette longue nuit, vide et interminable ?"

Les grandes manœuvre dans le monde de la télé

La cinq de Berlusconi continue de débaucher des animateurs de TF1, Stéphane Collaro annonce qu'il quitte TF1 pour produire des programmes européens : 

"Ce qui m'intéresse chez Sylvio Berlusconi, ce sont ses projets européens, c'est d'être responsable d'une série d'émissions qui sera réalisée avec mes collaborateurs et des collaborateurs européens, car je crois que c'est peut-être la télévision qui fera l'Europe. Donc ça va beaucoup plus loin, je suis parfois léger dans mes émissions mais je réfléchis aussi."

Cinéma, le nouveau film de Costa-Gavras

A l'affiche du film Conseil de famille, on retrouve Johnny Hallyday, Fanny Ardant et Guy Marchand. Ce dernier raconte qu'il a signé pour ce film sans même lire le scénario : 

"Je ne l'ai pas lu, je l'ai choisi parce que c'était Costa-Gavras et qu'il y avait Fanny Ardant et Johnny Hallyday. Maintenant, je ne supporte plus que les gens courtois, et même je préfère un mauvais metteur en scène gentil qu'un bon metteur en scène désagréable."

Top 50 

Entrée au Top 50 de Sabine Paturel avec son premier 35 tours, Les bêtises.