Le prix à payer pour entendre et être entendu

  • A
  • A
5:50
La revue de presse est une chronique de l'émission Trois heures d'info
Partagez sur :

Chaque jour, David Abiker scrute la presse papier et le web et décrypte l'actualité.

Bonjour David, les amplificateurs de son à la Une ce matin !

Oui, ce matin dans la presse le prix à payer pour entendre et être entendu. 19,90 euros les prothèses auditives dans la chaîne de supermarché Lidl révèle le Parisien-Aujourd’hui en France alors qu’habituellement, les amplificateurs auditifs sont vendus autour de 300 euros. Ça vaut quoi les prothèses auditives à prix cassé ?

La direction de la concurrence estime qu’elles ne sont pas adaptées aux pathologies auditives mais fournissent une aide ponctuelle. Des amplificateurs il y en a plein la presse ce matin. A commencer par la pétition pour une baisse des carburants sous laquelle le président de la République a répondu lui-même, hier sur internet. "Votre message, je l’ai entendu" a-t-il écrit aux millions de signataires les en engageant à poursuivre le dialogue. Un autre amplificateur pour se faire entendre ? Il est en photo dans Le Monde Magazine, un haut-parleur, un mégaphone, c’est celui d’Erin Brokovich, la vraie, pas Julia Roberts dans le film, Erin Brokovich. Entendre, se faire entendre mais aussi s’entendre à l’approche de Noël, c’est la sonorité de la presse ce matin.

Autre thème ce matin, les 18-24 ans et leurs parents. L’entente est cordiale entre les deux mais…

Certain qu’à Noël, on parlera politique, on parlera des "gilets jaunes", peut-être se déchirera-t-on entre génération sur l’état du pays. Mais malgré tout, le Figaro nous apprend ce matin grâce à une étude de l’INSEE que les 18-24 ans s’entendent bien avec leurs parents pour les deux tiers. 21 % évoquent des disputes de temps en temps, 14 % des heurts fréquents. En famille, ces grands enfants parlent de tout, politique, travail, loisirs, mais pour les sujets intimes, c’est maman. 8 jeunes sur 10 appellent leur mère au moins une fois par semaine. Mais ce qui interpelle dans cette étude c’est que dans les familles où les 18-24 sont au chômage, les conflits avec papa-maman sont plus fréquents.

La séparation des parents accentue également les tensions. Pire que ça, quand la famille s’entend bien, les aides financières versées par les parents à leurs grands enfants atteignent 320 euros en revanche dans les familles où le climat n’est pas bon on passe à 200 euros d’aides. Ce qui fait dire à un expert interrogé par le Parisien-Aujourd’hui en France que la circulation de l’argent dans une famille est un révélateur parmi d’autres de la bonne communication. C’est un peu comme un pays, quand l’argent circule et qu’il est redistribué, généralement l’ambiance est meilleure, on s’entend mieux et on n’a pas à se faire entendre.

Moins de cadeaux sous le sapin

Moins de cadeaux sous le sapin, c’est la Une du Courrier de l’Ouest qui nous promet un Noël frugal cette année. Les Français ont prévu de dépenser 85 euros de moins que l’an dernier. Ça explique ce titre en une du Courrier Picard Les commerçants rient jaunes. Le quotidien est allé demander à des consommateurs ce qui les avait éloignés des commerces durant les dernières semaines. Véronique qui vit à Amiens, invoque les images anxiogènes de la télévision, idem pour Claudette. Sauf qu’à force de rester devant l’écran, on finit par se dire qu’on peut faire ses courses derrière l’écran, une des conséquences de la crise, c’est que 19 % des Français vont faire davantage de courses sur Internet explique le Courrier Picard. Et les chiffres concordent + 11 % de commerce en ligne par rapport à l’an dernier.

Et puisqu’on parle psychologie, il faut lire ce matin le Télégramme qui relate les angoisses des employeurs et les craintes de 3 français sur 4 à l’approche de cette échéance qui pourrait elle aussi peser sur la consommation.

La nostalgie Erin Brockovich

Et c’est vrai qu’en ouvrant le Monde Magazine on ne s’attend pas à tomber sur Erin Brockovich, la vraie. Celle qui fut interprété à l’écran il y a 19 ans par Julia Roberts, la lanceuse d’alerte qui avait dénoncé la pollution des eaux de Californie revient sur les lieux de l’incendie géant qui vient de ravager le nord de l’Etat. Cette fois c’est la compagnie PGE qui distribue l’électricité possiblement à l’origine de l’incendie qu’elle interpelle. 20 ans de combat d’Erin Brockovich, la vraie, c’est à lire dans M le Magazine.

Marianne publie la playlist interdite

Et puisque je vous parlais il y a trois minutes d’écoute et à l’instant de nostalgie, je vous invite à lire Marianne qui fait pour vous la playlist de ces chansons innocentes hier et coupable aujourd’hui. Des chansons qui avec le temps sont devenues homophobes "Gare au gorille" de Brassens, misogynes "J’aime regarder les filles" de Patrick Coutin, anti-animaux "Mon truc en plume" de Zizi Jemmaire. Le politiquement correct enterre peu-à-peu ces tubes que l’on ne saurait entendre sans provoquer la colère des ligues de vertu.

Heureusement, Sud-Ouest fait ce matin sa une sur ces chanteurs disparus qui cartonnent. Pourquoi ? Parce qu’ils sont morts et qu’ils ne dérangeaient personne : Johnny, Michael Jackson et Claude François.