Gare aux charlatans de l’autisme et aux complotistes du vaccin

  • A
  • A
La revue de presse est une chronique de l'émission Trois heures d'info
Partagez sur :

Chaque jour, David Abiker scrute la presse papier et le web et décrypte l'actualité.

Macron, May, Bouteflika, Erdogan à la recherche d’une issue ou poussés vers la sortie

Dans la famille de ceux qui cherchent la sortie, il y a bien sûr les Anglais qui n’en finissent plus d’explorer l’impasse du Brexit et d’en fermer une à une les portes de sortie. "Une sortie sans accord devient presque inévitable", titrent 20 minutes et l’Express en ligne. En France, on se demande comment et quand Emmanuel Macron va sortir par le haut de ce Grand débat qui s’éternise, titre le FigaroVincent Tremolet de Villers dans son édito titré "Par ici la sortie" cite le peintre Delacroix "Finir demande un cœur d’acier". Mais, dit-il, le Grand débat n’est pas une œuvre d’art, la bienveillance des premiers jours à laissé la place à l’impatience. La France n’est pas une table ronde et par pitié pas de Grand débat sur l’issue du Grand débat. C’est maintenant un grand dessein qu’il faut définir. Dans la presse, il y a aussi ceux à qui le peuple montre la sortie. Libération met à sa Une un portrait pleine page de Bouteflika et juste un mot qui rappelle les printemps arabes. "Dégagé". En Turquie, Erdogan lui n’est pas encore dégagé mais à la Une du Monde comme du Figaro, il semblerait que les résultats des municipales à Ankara et bientôt à Istanboul indique à son parti la porte de sortie. À ces pouvoirs autistes, que disent les peuples sinon que leur avenir est sans issue.

Les Charlatans de l’autisme : gare aux escroqueries

Comparé à ces escrocs de l’autisme, le robot Nao à la Une du journal du centre. Nao, utilisé en maternel pour développer l’habilité et l’estime de soi des jeunes autistes, paraît bien inoffensif.Dans le Parisien-Aujourd’hui en France, l’association SOS Autisme et la Mission de lutte contre les dérives sectaires dénoncent ceux qui abusent des parents et des enfants autistes. Sur le marché noir de l’autisme on trouve de tout sauf des solutions. Une hypnotiseuse à 110 euros la consultation par téléphone, des naturopathes, des coachs en tous genres et même quelques médecins. Ils préconisent des antibiotiques, des vitamines, des régimes sans gluten, des immunothérapies. Pour Sophie Cluzel (secrétaire d’État au Handicap) c’est parce qu’il y a errance de diagnostics que certains parents en arrivent à se tourner vers les charlatans. Estelle a dépensé pour son enfant plus de 6.000 euros en compléments alimentaires inutiles. Faut-il aussi mentionner les théorie new age qui font des enfant autisme des individus entourés d’une aura violette et dotés de pouvoir surnaturels ? Et que dire de ce docteur qui, consultant le carnet de santé d’Ezio, a dit a son père "ce sont les vaccins qui ont causé l’autisme de votre fils", ce qui nous amène à la lecture du Monde sur le sujet des vaccins.

Le Monde explore la planète anti-vax

1,5 million de vues pour la vidéo d’une jeune femme qui lit face caméra un texte où elle explique avoir découvert que les vaccins ne servaient à rien. Une vidéo effacée depuis par YouTube et Facebook mais qui raconte la viralité et l’efficacité des thèses Antivax. Amazon a lui retiré de la vente un documentaire conspirationniste culte qui dénonce lui aussi la vaccination. Peu à peu, les grandes plateforme internet assument la censure des théories les plus fumeuses. Mais attention précise le Monde, il ne faut pas confondre sur le web la critique du vaccin avec les théories les plus folles, même si la première amplifie la seconde. Le quotidien montre également comment des petites entreprises commercialisant des produits naturels sont parfois très actives sur les réseaux pour disqualifier la science vaccinale. Business as usual. Sur un sujet voisin, on lira aussi l’enquête de Valeurs Actuelles qui cette semaine le mérite de distinguer le complot, le vrai et le faux de l’accusation de complotisme. En clair, aujourd’hui si on veut disqualifier l’adversaire, on l’accuse d’être conspirationniste.

Une naissance et quatre parents

Et puisque l'on parle de sciences et de vérité, Ouest France nous conte ce matin l’histoire vraie de Cécile qui a donné naissance à sa petite-fille Uma Louise le 25 mars. Une grand-mère qui accouche de sa petite fille ce n’est pas courant. Cette Américaine de 61 ans a en effet accepté de porter l’enfant souhaité par son fils homosexuel et le mari de celui-ci. Le fœtus a été créé par fécondation in vitro avec le sperme de Matthew (le fils de Cécile), et les ovules de la sœur de son mari Elliot. Autrement dit, la grand-mère de Uma Louise a assuré une gestation pour autrui avec la semence de son fils et un ovule fourni par la sœur de son gendre. Ce n’est pas simple à suivre mais ça confirme un peu tout ce que David Abiker a raconté ce jeudi matin. Tout ce qui est trop simple peut être faux et tout ce qui est vrai est parfois très compliqué. Alors longue vie à Uma Louise et félicitations aux parents. Ils sont quatre si David Abiker a bien compté.