À la Une : le contrôle des chômeurs

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
La revue de presse est une chronique de l'émission Deux heures d'info
Partagez sur :

Chaque jour, David Abiker scrute la presse papier et le web et décrypte l'actualité.

Un resto qui marche mieux qu’un débat national

Ce matin dans la presse, c’est un titre dans Ouest France m’a fait saliver. "Ce resto, c’est mieux que chez le psychologue". Sous ce titre, Ouest France nous raconte l’histoire de La Forge, un restaurant à Beaufou en Vendée, 1.600 habitants. Accoudé au comptoir vous avez Jean-Luc, la soixantaine qui ne tarit pas d’éloge sur la patronne. Et donc Jean-Luc a cette phrase : "Ici c’est mieux que chez le psychologue". Et Ouest-France nous raconte comment la stratégie de la commune et du maire Jean-Michel Guérineau de revitaliser l’économie locale a rencontré l’esprit d’entreprise de Soizic Rousseau qui a repris le fond de commerce l’an dernier et a créé un bar, des jeux, une épicerie, un tabac, un dépôt de pain, des journaux et  qui a mis le paquet sur la restauration, un menu buffet à 11 euros et des pointes à 106 couverts.

Je vous jure que si vous lisez Ouest France, vous serez convaincu que la France n’a absolument pas besoin d’un grand débat national qui va se transformer en psychanalyse collective pour identifier les solutions à son mal être. Les solutions on les a sous les yeux à la Forge chez Soizic en Vendée ! L’esprit d’entreprise, l’engagement territorial, des aides là où il faut et des clients qui ne demandent qu’à se mettre à table… Il a raison Jean-Luc, une bonne bouffe, du boulot et du lien social ça vaut toutes les thérapies.

La polémique sur le contrôle des chômeurs

Dans les journaux, des entrepreneurs également, des aides aussi mais une polémique qui monte. Une de ces polémiques dont la France qui bosse et la France qui chôme ont le secret. Le contrôle des chômeurs et la suppression de leur allocation en cas de recherche insuffisante ou d’absence à une convocation de Pôle Emploi. Est-ce une honte comme s’indigne l’Humanité, est-ce que l’étau se resserre sur les chômeurs comme s’en inquiète le Midi Libre, est-ce un tour de vis comme se le demande Le Parisien ou n’est-ce qu’un premier test d’une réforme largement annoncée selon l’Opinion ?

Les nouveaux droits des micro-entrepreneurs

La réponse est peut-être dans Les Echos ce matin. Les Echos qui font le bilan des 10 ans de la création du statut  de l’auto-entrepreneur, de son succès auprès des Français qui sont 1,3 million à l’avoir choisi. 2019 sera pour ces micro entrepreneurs l’année d’ouverture de nouveaux droits annoncent les Echos. Le droit au chômage, l’affiliation au régime général de la sécurité sociale, le congé maternité. Alors évidemment, ces droits sont embryonnaires, encadrés, minimum mais quel est le lien entre le contrôle renforcé des chômeurs et ces nouveaux droits sociaux des autoentrepreneurs ? C’est la tentative de concilier deux objectifs : inciter au travail ceux qui ont déjà ces droits sociaux. Doter de ces droits sociaux ceux qui travaillent déjà et qui en étaient privé. Est-ce une honte comme le dit l'Humanité avec des arguments très respectables ? Non, c’est une recherche d’équité.

Eric Drouet : le transport routiers recrute

Malgré le mouvement des "gilets jaunes", il crée des emplois nous expliquent les Echos mais il a dû mal à trouver des conducteurs notamment dans le transport de marchandises, de voyageurs, dans le déménagement ou le transport ambulancier. Et le marché se tend, 43 % des entreprises disent avoir eu du mal à recruter cette année, c’est 10 % de plus qu’en 2017. Je vous parle des routiers parce qu’il en est un qui fait les gros titres, c’est Eric Drouet chauffeur routier de son état, leader emblématique des "gilets jaunes" arrêté hier à Paris place de la concorde. Sur L’Obs.fr il faut lire le récit de cette arrestation par la journaliste Emmanuelle Anizon qui l’a vécue sur place et qui explique comment l’intéressé s’est lui-même filmé pendant ces instants qui vont évidemment remobiliser les "gilets jaunes". Un reportage qui montre aussi comment les portables sont devenus un outil tactique essentiel dans la mobilisation et les déplacements des "gilets jaunes". Un reportage qui montre enfin que les métiers de la route mènent à tout, à la politique, au blog de Jean-Luc Mélenchon fasciné écrit-il par Eric Drouet et à la garde à vue.

Le club des 5 et Barbie : deux valeurs sûres

J’ai démarré avec une valeur sûre et Soizic Rousseau entrepreneuse et restauratrice, je vais finir avec des valeurs sûres et des entrepreneurs de bonheur. Retour du Club des 5, ces cinq jeunes aventuriers créés en 1942 par Enid Blyton ! Ils reviennent nous annonce ce matin le Figaro en bande dessinée sous la plume du dessinateur toulousain Béja. Et puis une autre entrepreneuse de bonheur fêtera en mars ses 60 ans nous prévient Les Echos. C’est Barbie, créée le 9 mars 1959. Il s’en est vendu plus d’un milliard. Barbie a fait un peu tous les métiers. Elle est devenue astronaute dès 1965, elle est devenue noire en 1968 et il s’en vend encore 58 millions par an. Barbie c’est aussi à sa façon une entrepreneuse. En revanche la presse ne dit pas si Ken re-bossera en 2019.