Novares placé en redressement judiciaire : "L'existence de l'entreprise n'est pas menacée", précise Pierre Boulet son directeur général

  • A
  • A
7:07
© Europe 1
Le tête-à-tête est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

Novares, qui a perdu quatre millions d'euros de chiffre d'affaire chaque jour durant l'arrêt de l'activité, a besoin "de 110 à 115 millions d'euros" pour redémarrer. Sur Europe 1, Pierre Boulet, le directeur général de l'entreprise, explique pourquoi l'équipementier automobile a été placé en redressement judiciaire.