Pourquoi les cryptomonnaies sont au coeur d'un krach mondial

  • A
  • A
2:20
© Europe 1
L'éclairage éco est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

Les grandes cryptomonnaies mondiales ont subi une chute de leur valeur mercredi. Directeur de la rédaction des "Échos", Nicolas Barré revient jeudi sur Europe 1 sur les raisons de ce krach.

Retour sur Terre pour le bitcoin. Les cryptomonnaies ont subi mercredi un krach mondial. Les pertes sont colossales...

"Oui toutes les grandes cryptomonnaies (bitcoin, ether, ripple...) ont subi une chute extrêmement violente, en perdant jusqu’à la moitié de leur valeur en cours de journée avant de se reprendre un peu. Le bitcoin qui avait atteint tout récemment un sommet à près de 65.000 dollars ne valait plus mercredi que 40.000 dollars. C’est raide. En une semaine, la valeur de l’ensemble des cryptos s’est effondrée de plus de 1.000 milliards de dollars. C’est l’équivalent du PIB de l’Espagne..."

Comment peut-on expliquer un tel krach ?

Les deux responsables s’appellent Elon Musk et Xi Jinping. Elon Musk d'abord, car après avoir encensé le bitcoin en permettant d’acheter des Tesla avec, il a fait volte-face en le jugeant 'trop polluant'.

Pour comprendre, il faut entrer un peu dans la mécanique. L’usage du bitcoin consomme énormément d’énergie. Pourquoi ? Parce que les transactions, cryptées, impliquent des calculs très complexes, ce qui garantit leur inviolabilité. Il faut de très grandes capacités de calcul pour y parvenir et celles-ci sont fournies par des milliers d’ordinateurs tournant en permanence. On appelle ça 'miner' du bitcoin. Or un an de minage de bitcoin, c’est l’équivalent de la consommation d’électricité annuelle des Pays-Bas.

J’ajoute - et ce n’est pas un détail - que 70% du minage de bitcoin a lieu en Chine parce que l’électricité y est moins chère qu’ailleurs. Or c’est une électricité souvent très carbonée, produite par des centrales à charbon. Voilà pourquoi Elon Musk dit que le bitcoin est mauvais pour l’environnement.

L’autre responsable du krach, c’est la Chine…

La Chine a décidé d’interdire les paiements en cryptomonnaies. Elle est très hostile aux cryptomonnaies, officiellement parce que c’est risqué et spéculatif. Mais la vraie raison, c’est que les cryptos permettent de faire des transactions en toute confidentialité, ce qui est insupportable pour un Etat qui veut contrôler tout ce que font ses citoyens.

D’autre part la Chine, comme d’ailleurs l’Europe et les Etats-Unis, veut développer sa propre monnaie électronique. Pour contrer les cryptomonnaies privées, les Etats veulent reprendre la main avec des monnaies électroniques gouvernementales concurrentes, des 'govcoin'. Il est clair qu’en disant non aux cryptos, la Chine leur porte un coup dur. Mais d’autres pays pourraient suivre. D’où ce krach spectaculaire..."