Mariage entre M6 et TF1 : un big bang dans le paysage audiovisuel français

  • A
  • A
2:23
L'éclairage éco est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

Le groupe M6 a confirmé lundi soir à l'AFP qu'il allait fusionner avec TF1 pour former un géant de la télévision française. Mais à l'échelle mondiale, ce mariage n'est finalement pas si extraordinaire selon Nicolas Barré. Il fait le point sur une question d'actualité économique.

TF1 et M6 désormais dans le même groupe. Le groupe de médias allemand Bertelsmann, propriétaire de M6, a choisi de vendre la chaîne au groupe Bouygues. C'est un big bang dans le paysage audiovisuel français.

À l'échelle française, c'est un big bang. Et vous allez entendre des cris d'orfraie sur le thème : "c'est terrible, où va-t-on, TF1 et M6 vont dominer le paysage etc". Mais il faut élargir la focale. À l'échelle de ce qu'est le paysage des médias aujourd'hui, cette opération n'est pas un big bang, c'est un tout petit bang. Ce lundi aux États-Unis, ATT annonçait le mariage de Warner, sa branche média, rachetée 85 milliards de dollars il y a trois ans, avec Discovery, autre empire des médias. Les deux combinés valent 130 milliards de dollars. TF1 vaut deux milliards de dollars et 2,5 milliards pour M6. Même réunis, ce sont des nains à l'échelle mondiale.

Mais ils vont dominer le marché français ?

Ils auront une part dominante sur le marché de la publicité et l'autorité de la concurrence va regarder le sujet, bien sûr. Mais il faut bien être conscient que l'enjeu de la bataille n'est plus là. Pourquoi assiste-t-on au même moment à ce mariage de géants de la télévision aux États-Unis ? Pour tenir tête à ces autres géants que sont Netflix et Disney. Et pour rivaliser avec eux dans le streaming, qui LE marché en forte croissance. Et qui est un marché mondial. Encore une fois, revenons aux ordres de grandeur. Ce nouveau groupe américain dépense 20 milliards de dollars par an dans les contenus. Netflix, 17 milliards. Autrement dit, chacun d'eux dépense, dans la production de programmes ou l'achat de droits, à peu près 10 fois la valeur de TF1.

Même en rapprochant TF1 et M6, ils restent petits.

Leurs concurrents, c'est Netflix et Disney. L'enjeu demain, quel est-il ? C'est que pour la première fois dans notre histoire, les médias dominants sur le marché français seront étrangers. Ça, c'est un big bang. Les centres de décision des médias qui dominent le marché européen aujourd'hui sont à Los Gatos ou à Burbank en Californie, les sièges de Netflix et de Disney. Le rapprochement de TF1 et M6 arrive peut-être même trop tard pour éviter cette domination. À moins qu'il soit le prélude à d'autres rapprochements sur le marché européen.