Marché automobile : les concessionnaires respirent enfin

  • A
  • A
1:38
L'édito économique est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1 - Le 6h - 9h
Partagez sur :

Le marché de l'automobile retrouve des couleurs après la crise du Coronavirus. Les aides fonctionnent à plein régime et il faut en profiter car en juillet il n’y en aura plus.

C’est reparti et c’est un soulagement pour toute la filière automobile. Après deux mois de panne complète, les ventes de voitures retrouvent des couleurs.

Les concessionnaires respirent, les Français n’ont pas perdu leur goût pour l’automobile pendant le confinement. Au contraire : ils ont même un peu plus d’argent de côté, ils ne sont pas partis en vacances, les niveaux d’épargne n’ont jamais été aussi élevés. Des conditions idéales pour réaliser un gros achat. Enfin l’entrée en vigueur des nouvelles primes à la conversion le 1er juin a vraiment dopé les visites dans les concessions. Le système est malin puisqu’il est basé sur le principe du « il n’y en aura pas pour tout le monde ». Seuls les 200.000 premiers clients auront droit à une prime. Et selon le CCFA, le comité des constructeurs, à la vitesse à laquelle les primes partent, l’enveloppe sera épuisée en juillet !

Ces primes sont aussi valables pour des voitures d’occasion.

C’est important de le souligner car beaucoup de concessionnaires ont des stocks de voitures d’occasion sur les bras qu’il leur faut absolument écouler pour reconstituer leur trésorerie après deux mois de confinement. A ces primes de 3.000 à 5.000 euros qui permettent de se débarrasser d’une vieille voiture s’ajoutent aussi les primes pour l’achat de véhicules hybrides ou électriques, jusqu’à 7.000 euros cette fois au maximum. Ce déstockage est une bonne nouvelle: ça va permettre à toute une industrie de reprendre un niveau de production correct. Il fallait à tout prix que le marché redémarre. En espérant que cela ne sera pas un feu de paille.