Les taux directeurs de la BCE ne remonteront pas

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito économique est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1 - Le 6h - 9h
Partagez sur :

La Banque centrale européenne a décidé de tout faire pour soutenir l'économie européenne qui ralentit, quitte à baisser encore plus les taux d'intérêts pourtant déjà négatifs.

Tout faire pour soutenir l’économie européenne qui ralentit, c’est ce qu’a décidé la banque centrale européenne ce jeudi.

C’est rassurant et inquiétant à la fois. Rassurant parce que la BCE, qui sera bientôt présidée par Christine Lagarde, n’y va pas de main morte. Ce jeudi, elle a décidé de baisser encore plus les taux d’intérêt qui sont déjà négatifs. Et d’aider les banques à prêter plus aux entreprises et aux particuliers, à des conditions encore plus avantageuses. Le mécanisme mis en place revient, en gros, à subventionner les banques pour qu’elles fassent crédit. Mais évidemment, tout ceci est un peu inquiétant car cela veut dire que les experts de la BCE s’attendent à un net ralentissement de l’économie européenne.

En même temps, qu’est-ce que la BCE pourrait faire de plus ?

Il lui reste l’hélicoptère. Une banque centrale peut fabriquer autant de billets qu’elle veut et les distribuer à tout le monde. Des économistes très sérieux le préconisent. Cette théorie a été résumée par une image, celle d’un hélicoptère qui disperserait des liasses de billets. Une idée que le président de la BCE avait jugée "très intéressante" il y a trois ans et qui revient au goût du jour en ce moment. Ce jeudi, le président de la BCE a été cuisiné là-dessus lors de sa conférence de presse : "ça n’est pas d’actualité", a-t-il dit. Mais il n’a pas rejeté l’idée. C‘est dire, tout de même, à quel point les responsables économiques sont désemparés et ne savent plus quoi faire pour soutenir l’activité.