Les bouchées doubles pour sauver l'emploi des jeunes

  • A
  • A
1:14
L'éclairage éco est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

Comment éviter une génération sacrifiée ? Les pistes du gouvernement pour l’emploi des jeunes.​ Les mesures seront arbitrées dans une semaine.

Le gouvernement met la dernière main à des mesures très fortes pour favoriser l’emploi des jeunes…

Oui les choses se précisent. Emmanuel Duteil l’évoquait ici même cette semaine : le gouvernement met les bouchées doubles pour éviter que trop de jeunes se retrouvent sur le carreau à la rentrée. Plusieurs pistes ont été étudiées mais il y en a surtout une, très puissante, et donc forcément coûteuse, qui tient la corde : une entreprise qui embaucherait un jeune serait carrément éxonérée de cotisations salariales. En clair, l’employeur paierait le jeune normalement mais ne verserait rien à l’Urssaf ! Ce serait donc un gain de trésorerie énorme pour l’entreprise qui pourrait utiliser cet argent pour investir.

Reste à définir les critères de cette mesure…

Oui. Alors je précise un point : bien sûr, le jeune embauché aura tous ses droits sociaux même si l’employeur ne cotise pas. C’est ce qui coûte cher dans ce genre de mesure puisque c’est l’Etat qui paie la facture. Laquelle pourrait grimper jusqu’à 10 milliards d’euros. Tout va dépendre de l’étendue de cette mesure jeunes : jusqu’à quel niveau de salaire, 2 fois, 2 fois et demie le Smic ? Jusqu’à quel âge un jeune embauché sera-t-il toujours considéré comme jeune ? Est-ce que les jeunes déjà en place seront concernés ? La réponse à chacune de ces questions se chiffre en milliards. Mais la volonté politique est claire : pas question que les jeunes, sur lesquels pèse déjà une dette publique énorme, soient massivement victimes de la crise du Covid.