La dérive du déficit du système de retraite

  • A
  • A
2:06
L'éclairage éco est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

Selon les calculs du Conseil d’orientation des retraites, la crise sanitaire va aggraver de cinq milliards d’euros par an le déficit du système de retraite pour les années à venir. Nicolas Barré fait le point sur une question d'actualité économique.

Plus que jamais, la France va payer les retraites à crédit. À cause du coronavirus, le déficit va se creuser de façon durable.

C’est une tragédie nationale car lorsque notre système de retraite est déficitaire, cela veut dire que l’on doit s’endetter pour payer les pensions. Ce n’est pas une abstraction. Très concrètement, on endette les générations plus jeunes pour financer les retraites des plus âgées. Des générations plus jeunes qui subissent aujourd’hui de plein fouet la crise du Covid puisqu’ils finissent leurs études et ne trouvent pas d’emploi. Bref, des générations pour lesquelles c’est la double peine.

Les dernières projections sur le déficit du système sont inquiétantes.

Selon les calculs du Conseil d’orientation des retraites que nous vous livrons en exclusivité ce matin, la crise sanitaire va aggraver de cinq milliards d’euros par an le déficit du système pour les années à venir. Cette année, selon nos informations, le trou sera beaucoup plus profond, 25,4 milliards. Mais les années suivantes, il manquera toujours plusieurs milliards, tout simplement parce que les cotisations seront plus faibles du fait de la situation de l’emploi alors que les dépenses de retraites, elles, resteront identiques. D’où le recours , inévitable, à la dette. Car on imagine mal le gouvernement prendre des mesures de rééquilibrage des comptes en ce moment, du type augmentation des cotisations ou baisse des pensions.

En revanche, la grande réforme des retraites est toujours en l’air.

Cela fait partie des promesses d’Emmanuel Macron, on peut imaginer qu’il sera interrogé sur ce sujet brûlant ce soir. Faut-il ou non remettre cette réforme sur le tapis ? Les partenaires sociaux sont convoqués le 26 octobre à Matignon pour une conférence sociale, le sujet des retraites, ne serait-ce qu’en raison de la dérive des comptes, sera forcément débattu. Reste qu’avant de refonder le système pour les générations à venir comme en a rêvé le président de la République, il faut combler les trous immédiats qui se creusent. Et pour cela, l’exécutif ne fait pas preuve de beaucoup d’imagination : c’est plus de dette et toujours plus de dette.