La crise du coronavirus aux États-Unis fait chuter les marchés financiers mondiaux

  • A
  • A
1:30
L'éclairage éco est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

Scénario très noir pour l’économie américaine. Toutes les grandes banques annoncent qu’elles font des provisions massives en prévision de très nombreuses faillites et difficultés pour les ménages. Au passage, une très mauvaise nouvelle pour Trump et ses espoirs de réélection.

La crise sanitaire qui s’étend aux Etats-Unis fait chuter les marchés financiers mondiaux. Ils redoutent une mise à l’arrêt de la première économie du monde… D’abord les grandes banques américaines viennent d’annoncer les unes après les autres, cette semaine, qu’elles constituaient des provisions massives de dizaines de milliards de dollars pour faire face à la crise qui arrive. Le Pdg de JPMorgan, Jamie Dimon, l’explique très bien : « nous devons faire des réserves car nous allons très probablement connaître une récession sévère ». Le patron de Goldman Sachs parlait hier « d’effondrement de l’économie ». Le deuxième indice, c’est le pétrole. Malgré l’accord historique entre les producteurs pour réduire la production, les cours continuent de chuter car les marchés anticipent une longue récession.

Et c’est donc ce qui fait plonger la Bourse…

Oui : chute de 3,7% du CAC40 hier, plongeon de près de 5% de la Bourse de Milan. Mais c’est surtout du côté des Etats-Unis que l’on s’inquiète et que l’on ne voit pas de retour à la normale avant de longs mois. La production industrielle américaine a subi en mars sa plus forte chute depuis 70 ans. Les investisseurs s’attendent à ce que les profits des 500 plus grandes entreprises cotées à Wall Street subissent un recul encore plus important que lors de la crise financière de 2008. Il y a en a un que ces sombres perspectives boursières et économiques inquiètent particulièrement, c’est Donald Trump. A Wall Street en effet, rare sont ceux qui parient sur une reprise avant l’élection présidentielle du 3 novembre…