Elon Musk devient l’homme le plus riche du monde

  • A
  • A
3:06
L'éclairage éco est une chronique de l'émission Europe Matin - 6h-9h
Partagez sur :

Elon Musk est devenu l'homme le plus riche du monde devant Jeff Bezos, sa fortune est évaluée à 188,5 milliards de dollars. Il s’est enrichi de 150 milliards de dollars grâce à la flambée boursière de Tesla, le fabricant de voiture électriques qui vaut plus que toute l’industrie automobile mondiale réunie. Nicolas Barré fait le point sur une question d'actualité économique.

Il est né en Afrique du Sud, il est ingénieur, il possède trois passeports, sud-africain, canadien et américain et il est, à 49 ans, l’homme le plus riche du monde.

Il s’appelle Elon Musk. Sa fortune, qui varie chaque jour en fonction du cours de Bourse de Tesla, est évaluée à 188,5 milliards de dollars, un milliard et demi de plus que celle de Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon qui était jusqu’ici en tête. Mais en un an, Musk s’est enrichi de 150 milliards de dollars grâce à la flambée boursière de Tesla, le fabricant de voiture électriques qui vaut plus que toute l’industrie automobile mondiale réunie !

Musk, c’est un parcours fou.

En 1995, il y a juste 25 ans, lui et son frère créent leur première entreprise : ils louent un petit bureau à Palo Alto, Musk dort sur place car il n’a pas d’argent pour louer un appartement, il prend sa douche à l’auberge de jeunesse d’à côté, les frères n’ont qu’un seul ordinateur. Un peu plus tard, il fonde une autre société qui fait des paiements et qui deviendra Paypal. Il revend ses parts, c’est le début de la fortune qu’il investit pour créer Space X, sa société d’exploration spatiale.

Ce n’est pas seulement sa fortune qui fait rêver, c’est son audace sans limite.

Le patron d’un grand équipementier automobile a raconté à Nicolas Barré qu’un jour, il avait rendez-vous avec Elon Musk pour lui fournir des pièces essentielles pour la Tesla. Et quand il l’a dit à ses ingénieurs, c’était la guerre pour savoir qui allait l’accompagner : les meilleurs talents du monde rêvent de travailler avec Musk, même si on sait que l’homme est caractériel, hyper-exigeant, bref un peu fou. Ce n’est pas lui qui a créé Tesla en 2003 mais il en a pris la tête après la crise de 2008. Comme pour le spatial, il a complètement repensé les méthodes de cette industrie. Les géants du secteur ont mis longtemps à le prendre au sérieux. Aujourd’hui, ils sont obligés de lui tirer leur chapeau.

Il faut dire aussi que Musk n’aurait pas réussi sans un écosystème américain ultra-favorable.

C’est un point clé. Des ingénieurs géniaux, il y en a ailleurs. Mais ce qui fonde la réussite d’entrepreneurs comme Musk ou comme Jeff Bezos, c’est l’accès à des sources de financement considérables. Pendant des années, les investisseurs ont parié sur Amazon alors qu’il perdait beaucoup d’argent, mais ils croyaient au succès futur de l’entreprise. C’est la même histoire avec Tesla. Musk a su convaincre. À la tête d’une fortune considérable, il sait quoi en faire, il veut en investir la moitié sur terre et l’autre moitié dans l’espace. Son grand rêve, c’est la conquête de Mars. Son parcours fou n’est pas près de s’achever.