Coronavirus : l'Europe au bord du gouffre

  • A
  • A
1:28
L'éclairage éco est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

Les ministres des Finances de la zone euro se réunissent ce soir. C’est, disons-le, le sauvetage de l’économie européenne qui est en jeu…

Oui et ce n’est pas gagné. D’une certaine manière, les pays européens ont fait le plus facile hier en faisant sauter la règle des 3% de déficit public, celle-ci est mise entre parenthèse, dont acte. Mais maintenant, et c’est l’objet de la réunion de ce soir, les ministres des Finances doivent décider de ce qu’ils feront si un pays comme l’Italie par exemple est obligée de demander une aide financière à ses voisins. Pour Bruno Le Maire, les choses sont claires, il nous l’a dit : soit on est solidaires et on l’aide, soit c’est la fin du projet européen et tout s’écroule. C’est ça qui va se jouer cette semaine.

Mais solidaire, ça veut dire quoi ?

Il existe depuis la crise de la zone euro ce que l’on appelle le Mécanisme européen de stabilité, c’est un fonds de 400 milliards d’euros qui peut être mobilisé pour aider les pays de la zone euro. Le problème, c’est que tous les pays ne sont pas d’accord sur la manière dont ce fonds peut être actionné. Les pays d’Europe du Nord ainsi que les Pays Bas disent que si on aide un pays, il faut lui imposer des conditions strictes : dans le cas de l’Italie, ça reviendrait à la mettre sous surveillance des autres. Beaucoup d’autres pays dont la France jugent que c’est absolument impensable. Bref, les tensions sont vives entre pays européens. Si l’Europe survit à cette crise, elle aura fait un saut quantique vers plus de solidarité, vers un vrai projet politique. Sinon, le projet européen aura été une parenthèse de quelques décennies.