Coronavirus : la high tech dans la tourmente

  • A
  • A
1:26
L'édito économique est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1 - Le 6h30 - 9h
Partagez sur :

Face à l'épidémie de Coronavirus qui touche désormais le monde entier et particulièrement la Chine, les géants de la Tech mondiale annoncent tous une baisse conséquence de leur production et prévoient un impact négatif sur leur chiffre d'affaires.

Branle-bas de combat chez les grands noms de la Tech mondiale. La crise du coronavirus fait dérailler la production et pèsent déjà sur les ventes.

La Tech, c’est à la fois l’industrie la plus mondialisée et la plus dépendante de fournisseurs chinois. C’est donc la double peine pour Apple, Microsoft, HP, Samsung et les autres. Tous ces géants ont annoncé des baisses de leurs ventes. Foxconn, le plus grand groupe chinois qui assemble notamment les iPhones, ne tourne qu’à la moitié de ses capacités. Et ce qu’ils produisent, ils ont du mal à l’expédier à l’autre bout de la planète. Des conteneurs entiers remplis de smartphones sont actuellement bloqués en Chine en attendant que les vols d’avions cargo reprennent. Pour l’instant, vous ne le voyez pas vraiment dans les magasins mais dans les semaines qui viennent, les stocks vont s’épuiser et la situation va devenir beaucoup plus critique.

La crise change en même temps les comportements.

On le voit en Chine qui est massivement touchée et ce sera peut-être bientôt le cas chez nous. Plusieurs centaines de millions de Chinois travaillent de chez eux via des plateformes numériques de télétravail. Ce sont des grands groupes comme Huawei ou Alibaba qui offrent ces services. Plus de 200 millions de Chinois, par exemple, se connectent en même temps sur la plateforme de Huawei qui s’appelle WeLink. Même le président Xi Jinping l’utilise. Au fond, cette crise va peut-être accélérer de manière spectaculaire la digitalisation de l’économie et le besoin de réseaux 5G. Et donc, ironie de l’histoire, accroître encore notre dépendance vis-à-vis de la Chine.