Une éclipse de lune à ne pas manquer

, modifié à
  • A
  • A
En quête de science est une chronique de l'émission Toute l'info du week-end
Partagez sur :

Ce dimanche, Alain Cirou s'intéresse à l'éclipse de lune totale, qui a lieu dans la nuit de dimanche à lundi.

C’est un spectacle à ne pas rater ! La nuit prochaine la Lune s’éclipse totalement. Un spectacle naturel original dont nous allons vous donner toutes les clés dans un instant ; mais d’abord, vous nous conseillez, Alain, de préparer un petit sac de voyage…

Il y a un mot clé quand on s’apprête à voyager dans le ciel : c’est le mot "confort". Il va faire froid cette nuit à 4 heures et demi du matin. Donc, on prépare : une doudoune, un bonnet, des gants, deux paires de chaussettes, des couvertures, bref, tout pour garder le corps au chaud. Et on ajoute : un thermos de thé ou de café, une chaise pliante ou un transat, et une paire de jumelles. Voilà, vous avez tout ?

À quelle heure on se lève et où on va ?

Le lever est matinal puisque le spectacle débute à 4h33 du matin quand la Pleine Lune, qui est déjà haute dans le ciel, va glisser sa boule éclatante dans le cône d’ombre de la Terre. Où aller ? Que vous soyez en ville, à la montagne ou à la campagne, la Lune est visible d’un peu partout. Mon conseil c’est de choisir un lieu où l’horizon Ouest est bien dégagé. Puisque c’est dans cette direction que va se coucher la Lune ; et c’est aussi la meilleure opportunité de photographier l’éclipse AVEC un paysage.

Vous nous rappelez ce qu’est une éclipse totale de Lune ?

Trois acteurs dans ce théâtre d’ombres. Le Soleil, la Terre et la Lune. Lors d’une éclipse de Lune, la Terre est située entre le Soleil et la Lune. Les trois corps sont parfaitement alignés. C’est évidemment la Pleine Lune. Et comme la Lune tourne autour de la Terre elle va s’enfoncer lentement dans l’ombre terrestre jusqu’à disparaître. Cette nuit, la phase de totalité va durer de 5h41 à 6 h 43 – donc 62 minutes – mais l’ensemble du phénomène, avec l’entrée et la sortie de l’ombre, s’étale sur plus de 5 heures. 

Il n’y a pas besoin de lunettes spéciales ? Il n’y a pas de risques ? Et que faut-il regarder ?

Non, vous n’avez besoin d’aucun appareil de protection. Ce n’est pas une lumière directe puisque la Lune reflète une minuscule partie de la lumière du Soleil. L’éclipse c’est beau et c’est magique. C’est beau parce que vous voyez l’ombre de la Terre envahir petit à petit le disque lunaire ; et cette obscurité va grignoter sa surface jusqu’à éteindre la Pleine Lune. Et c’est magique parce qu’elle ne disparaît pas tout à fait. La Lune reste éclairée indirectement par la lueur du Soleil qui est déviée – on dit réfractée – par l’atmosphère terrestre et prend alors des couleurs qui vont de l’orange au rouge sang. En fait ce sont les couleurs qu’on voit au coucher de Soleil, mais cette fois à l’échelle d’une planète, et qui se projettent sur la Lune.

Pourquoi les couleurs varient-elles, du jaune au rouge cuivré ?

Cela dépend de la distance de la Terre à la Lune. Plus elle est proche, plus l’obscurité est importante ; ce qui sera le cas cette nuit. Cela dépend aussi de l’activité solaire, du nombre de nuages, de la quantité de gaz et de poussières présentes dans l’atmosphère terrestre.

L’éclipse est plus sombre s’il y a eu des éruptions volcaniques ou des tempêtes ; si le vent a soulevé beaucoup de sable dans le désert du Sahara ; etc… À chaque fois c’est différent et très souvent imprévisible.

À quoi servent les éclipses de Lune pour les scientifiques ?

Aujourd’hui, à rien. C’est juste un très beau spectacle. Mais dans le passé, les éclipses de Lune et de Soleil, ont permis aux philosophes naturels de mesurer les tailles et les distances des luminaires proches. Par exemple lors d’une éclipse de Lune on voit que l’ombre de la Terre est ronde. Cela devient difficile dans ces conditions d’imaginer que la terre est plate ! Aujourd’hui il n’y a plus de mystère autour de ces phénomènes ; on prévoit les éclipses longtemps à l’avance et je puis vous encourager à ne pas rater celle-ci – même si elle est matinale – car la prochaine occasion d’observer ce spectacle naturel ne se reproduira pas avant le 16 mai 2022 !