Jean sans Terre : le roi maudit à l’origine d’un texte fondateur de la démocratie

SAISON 2018 - 2019 , modifié à
  • A
  • A
Désolé, ce contenu n'est plus disponible.
Partagez sur :

Dans la série de récits inédits "Au cœur de l’histoire", Fabrice d'Almeida tire un fil entre un fait d'actualité récent et un événement historique. A l’heure où le Royaume-Uni cherche toujours un accord sur le Brexit, le spécialiste histoire d'Europe 1 nous plonge dans la vie du roi Jean sans Terre, quand la Grande Bretagne et le continent européen étaient de grands ennemis.

Dans cet épisode de la nouvelle série de récits "Au cœur de l’histoire", produite par Europe 1 Studio, Fabrice d’Almeida raconte les rebondissements malheureux de la vie de Jean sans Terre, rebondissements qui auront une issue inattendue : l’écriture d’un texte, prémices des fondements de nos démocraties modernes.

Jean sans Terre... Ce nom ne vous dit sans doute rien. Mais peut-être vous souvenez-vous de sa version dessinée par Walt Disney dans Robin des bois sous les traits d’un lion ridicule qui tète son pouce et qui porte une couronne trop grande qui lui tombe sur les yeux. Sans être aussi grotesque, l’histoire du vrai Jean sans Terre est aussi peu glorieuse.

Au tournant du 12e et du 13e siècle, héritier de la couronne d’Angleterre, il succède sur le trône à Richard I, dit “Richard cœur de lion”. Entre mauvaises décisions politiques et défaites militaires, le règne autoritaire et inique de Jean sans Terre est plus que chaotique. Il doit faire face à la menace d’une puissance étrangère, la France, et une déstabilisation intérieure menée par les barons anglais. Et il échoue sur tous les plans. Laissant un souvenir méprisable, comme en atteste ce texte d’un chroniqueur de l’époque : “Sa mort a fait cesser de grandes querelles dans le monde et sa vie n’a été qu’un long enchaînement d’actions déshonorantes.”

À l’origine de la Déclaration Universelle des droits de l’homme. Et pourtant, ce monarque a été bien malgré lui à l’origine d’un des textes fondateurs des démocraties contemporaines : la Magna Carta ou Grande Charte. Pour la première fois de l’histoire, ce texte vient limiter les pouvoirs du roi, plaçant la justice au-dessus de l’arbitraire royal. L’article 39 notamment affirme de manière claire l’interdiction de détenir un homme libre sans jugement.

“Qu’aucun homme libre ne soit ainsi, emprisonné ni dépossédé de ses bien, ni déclaré hors la loi, ni exilé, ni détruit de quelque autre manière ; et nous ne procéderons pas contre lui, et nous ne donnerons pas d’ordre contre lui, si ce n’est par le jugement légal de ses pairs ou selon la loi de la terre.”

Fruit du conflit qui a opposé Jean sans Terre aux barons anglais, ce texte est né avec en toile de fond une guerre entre les îles britanniques et le continent européen. A l’heure où le Royaume-Uni  cherche toujours un accord sur le Brexit, il est bon de replonger dans cette histoire pour se rappeler ces très anciennes relations qui opposent l’Angleterre au continent.

>> Retrouvez tous les épisodes de cette série sur notre site Europe1.fr et sur Apple Podcasts, SoundCloud, Dailymotion et Youtube, ou vos plateformes habituelles d’écoute.

 

Cette série originale produite par Europe 1 Studio :

Présentation : Fabrice d’Almeida
Rédaction : Simon Maisonobe
Réalisation : Christophe Daviaud
Mise en ligne et édition : Guillaume Perrodeau
Graphisme : Mikaël Reichardt

Avec l’aide précieuse du service Documentation d’Europe 1 

Archives :
Archive 01 : discours de Theresa May, 26/11/2018, Isabelle Ory, Europe 1 
Archive 02 : lecture 01, chronique d’un anonyme de Béthune, 1214 
Archive 03 : lecture 02, Grande Charte, Article 39
Archive 04 : lecture 03, chronique de l’abbaye cistercienne de Melrose 
Archive 05 : lecture 04, chronique d’un anonyme de Béthune, 1214 
Archive 06 : lecture 05, chronique de Saint-Albans 
Archive 07 : lecture 06, chronique de Saint-Albans 
Archive 08 : lecture 07, Épitaphe, Roger de Wendover

Références bibliographiques :
Jean sans Terre, Frédérique Lachaud, Éditions Perrin, 2018

 

Les émissions précédentes