Vacances au ski : quelles alternatives aux remontées mécaniques dans les stations ?

  • A
  • A
ski joering cheval  JEFF PACHOUD / AFP 1:40
Le ski joering, du ski tiré par un cheval, attire de nouveaux clients... © JEFF PACHOUD / AFP
Partagez sur :
Les stations de ski craignaient une année blanche, voire une année noire, en raison du Covid. Même si la fréquentation est nettement moins importante que les années précédentes, les amoureux du ski n'ont pourtant pas tous boudé la montagne et les activités de ski ne manquent pas. Petit tour d'horizon des joies de la neige les plus prisées cette année.
DÉCRYPTAGE

Les remontées mécaniques sont fermées jusqu'à nouvel ordre cette année en raison de la crise sanitaire, mais les stations de ski s'organisent pour proposer d'autres activités. Un pari gagnant puisque, même si la fréquentation est en baisse par rapport aux années précédentes, les vacanciers sont quand même là. Europe 1 vous propose un petit tour de piste des activités possibles si vous partez en vacances à la neige.

Cours de ski enfants

Les petits ont bien droit aux tapis roulants : il y a des cours de ski cette année au moins jusqu'à l'Ourson, voir jusqu'à la deuxième étoile quand la piste le permet. Selon l'ESF, l'école de ski français, ces cours permettent de faire travailler 5 à 10% des moniteurs.

Ski de fond et raquettes en tête

De nombreux amateurs de ski alpin se rabattent sur le ski de fond, qui depuis le début la saison a déjà réalisé son chiffre d'affaires de l'an dernier. Véritable engouement également pour les raquettes : le nombre d'adeptes a doublé cette année avec plus de 3 millions de clients. Une aubaine pour le numéro 1 mondial du marché de la raquette, l’entreprise TSL Outdoor, basée à Annecy. Depuis le début de la saison, ses ateliers assemblent jusqu’à 3000 paires par jour, contre 1500 en temps normal.

Connaissez-vous le ski joering ?

Très en vogue également cette année, le ski de randonnée. Vous montez en peau de phoque et redescendez à ski... La plupart des stations ont d'ailleurs transformé leurs pistes traditionnelles pour les adapter à cette pratique. Des fléchages spécifiques sont installés pour la montée, la descente se fait sur piste damée et sécurisée.

Plus originale encore, voici le ski joering. "C'est du ski tracté derrière un cheval, aux 3 allures du cheval : le pas, le trot et le galop", explique Jacques Fillietroz l'un des pionniers de cette pratique et propriétaire du Ranch el Colorado à Bourg Saint Maurice. 

D'ordinaire ce sport attire les cavaliers passionnés de chevaux mais cette année, il attire un nouveau public qui ne connaît pas du tout le cheval. Une première par exemple pour Margot : "C'est top, ce sont de nouvelles sensations, quand il se met au galop c'est impressionnant. On a l'impression au départ que ça n'avance pas forcément, et quand ça part c'est incroyable". Elle conseille toutefois de s'habiller avec deux couches, car le cheval envoie beaucoup de neige à l'arrière.

Une année système D

Certaines stations proposent même de monter les skieurs en dameuse ou moto neige. Par ailleurs de nombreux domaines dament de nouveaux itinéraires piétons pour proposer de nouvelles balades à pied. Enfin certains restaurants d'altitude restent ouvert en click and collect. En Savoie la préfecture autorise même l'installation de mobilier permettant de manger debout, mais pas à plus de quatre personnes.

Europe 1
Par Carole Ferry, édité par Séverine Mermillod