"Gilets jaunes" : Elisabeth Borne demande un geste commercial aux sociétés autoroutières

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
En pleine crise des "gilets jaunes", les tarifs des péages vont augmenter au 1er février. Pour faire accepter cette hausse, le gouvernement demande aux sociétés autoroutières de faire un geste commercial. 

Les tarifs de péages vont augmenter de 1,9% au 1er février sur l'ensemble du territoire, mais cette hausse inquiète le gouvernement. La ministre des Transports, Elisabeth Borne, recevait vendredi les sociétés autoroutières, affectées par le mouvement des "gilets jaunes", pour "faire un nouveau point" de la situation et commencer à aborder ce délicat problème. Elle demande notamment aux concessionnaires des gestes commerciaux en faveur des automobilistes au nom de la défense du pouvoir d'achat.

Des offres promotionnelles pour les trajets réguliers ? Le gouvernement doit en effet trouver comment rendre cette hausse acceptable, car avec l'occupation des ronds-points, celle des péages est l'incarnation du mouvement de contestation. Parmi les pistes proposées vendredi, celle d'offres promotionnelles pour les automobilistes qui utilisent les autoroutes pour faire le trajet entre leur domicile et leur lieu de travail. Les concessionnaires estiment que cela pourrait représenter deux millions de personnes. De telles offres existent déjà sur certains tronçons et le gouvernement voudrait les renforcer, les généraliser. Cette piste va donc faire l'objet d'un "examen approfondi", a indiqué le ministère en fin de réunion. 

Des propositions faites sous quelques semaines. Plus que des gestes commerciaux ciblés, les sociétés autoroutières préféreraient pour leur part troquer un gel des tarifs des péages contre un allongement de leurs concessions. Mais cette piste, qui leur est assez favorable, est pour le moment écartée par le gouvernement. Dans l'entourage du ministère des Transports, on veut des réponses intéressantes et qui répondent aux demandes des usagers. Il faudra attendre quelques semaines pour connaître les propositions des sociétés d'autoroutes à l'égard du portefeuille des usagers.  

Un point sur les dégradations. Les discussions de vendredi étaient par ailleurs l'occasion de faire un point sur les dégâts causés par les "gilets jaunes". Plusieurs barrières de péage ont été en effet pillées ou incendiées ces dernières semaines. La ministre avait estimé en décembre que les assurances devraient pouvoir rembourser les dégâts.

Pourquoi une telle hausse ? L'augmentation des tarifs des péages est annuelle et automatique, elle est prévue dans les contrats des sociétés d'autoroutes. Elle permettra de financer un programme de 700 millions d'euros de travaux. Ceux-ci concernent 23 bretelles d'autoroutes, ainsi que "des aménagements pour la réduction de l'empreinte environnementale" (ouvrages de franchissement de la faune, traitement des eaux de ruissellement, etc.) et l'aménagement de 4.500 places de parkings de covoiturage.

Europe 1
Par Emmanuel Duteil et Aurélien Fleurot, avec AFP