Pour leur champagne, les Français préfèrent la qualité à la quantité

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Les ventes de champagne font grise mine en France : en période de fêtes, les consommateurs achètent moins de bouteilles premier prix et préfèrent le champagne de qualité.

Les Français ne plaisantent pas avec le champagne. Fierté nationale et symbole de la gastronomie française, le précieux nectar est un incontournable des fêtes. À Noël, encore plus que le reste de l'année, les consommateurs font le choix de la qualité et se détournent des bouteilles premier prix.

Budget champagne de 60 euros pour les fêtes. Entre 2010 et 2016, les bouteilles de champagne entre 12 et 20 euros ont perdu 13 points de parts de marché et représentent désormais moins de la moitié du total des ventes, selon des chiffres des Échos. Même tarif pour les marques des distributeurs : -38% en six ans. À l'inverse, les ventes des bouteilles à plus de 20 euros ont doublé sur la même période pour atteindre 40% de part de marché. Une ambition qu'on retrouve pour les fêtes : selon une enquête menée par l'institut CSA pour Franfinance, le budget champagne des Français pour le repas de Noël est en moyenne de 60 euros au niveau national et 83 euros pour l'agglomération parisienne.

Une tendance qui se confirme encore cette année. "On a une baisse conséquente des achats sur les champagnes dits d'entrée de gamme", explique Alain de Sacy, de la maison Louis de Sacy. "Il y a évidemment une baisse du pouvoir d'achat mais surtout, certains consommateurs, au lieu de boire deux bouteilles sur lesquelles ils n'ont pas de visibilité, dont il ne savent pas si ce sera bon ou pas, préfèrent se rabattre sur une seule bouteille mais une valeur sûre", précise-t-il.

Le Prosecco fait mal au champagne. Le champagne premier prix souffre également de la concurrence du crémant et du Prosecco, ces vins pétillants qui se présentent comme des alternatives pour les amateurs de bulles. De fait, les ventes de Prosecco ont bondi de 14% en France en 2018, selon le Consortium Prosecco, un regroupement de producteurs italiens. Résultat, les ventes e champagne reculent en France avec 153,6 millions de bouteilles écoulées en 2017, soit 2,5% de moins en un an. À noter tout de même que, dans ce marché en baisse, le champagne bio, dont le prix moyen dépasse les 30 euros, s'en tire très bien avec des ventes en progression de 40% en 2017.