Pays-Bas : les pilotes de KLM menacent également de faire grève

  • A
  • A
La compagnie KLM fait face à des négociations dans l'impasse entre sa direction et ses pilotes.
La compagnie KLM fait face à des négociations dans l'impasse entre sa direction et ses pilotes. © REMKO DE WAAL / ANP / AFP
Partagez sur :
Alors que les négociations sur les conditions de travail sont "dans une phase difficile", selon KLM, les pilotes ont fixé un ultimatum à la compagnie néerlandaise.

Après ceux d'Air France, les pilotes de la compagnie aérienne néerlandaise KLM menacent à leur tour de faire grève si la direction ne répond pas à leurs demandes d'ici vendredi, a rapporté lundi le quotidien néerlandais De Telegraaf. Dans une lettre envoyée à KLM, le syndicat des pilotes de ligne néerlandais (VNV) réclame à la compagnie un allègement de la charge de travail ainsi qu'une augmentation des salaires.

Des nouvelles propositions sur la table. Les négociations entre KLM et le syndicat se trouvent dans une impasse depuis que les pilotes ont rejeté en mai un projet d'accord proposé par la compagnie aérienne. KLM reconnaît que les négociations sont "dans une phase difficile", selon De Telegraaf. Le VNV et KLM ont tous deux mis de nouvelles propositions sur la table. La compagnie parle d'un "ensemble complet de mesures et de solutions" en plus de l'accord précédemment rejeté, rapporte l'agence de presse néerlandaise ANP. Le syndicat n'a pas indiqué quand la prochaine grève pourrait avoir lieu si KLM ne répond pas favorablement aux demandes des pilotes d'ici vendredi, date de l'ultimatum fixé par le VNV.

Une situation toujours bloquée pour Air France. Cette annonce suit celle des pilotes d'Air France, filiale de KLM, qui ont menacé de faire grève si le futur patron de la compagnie aérienne française ne négocie pas les salaires. Le futur PDG d'Air France-KLM devra reprendre la négociation avortée sur les salaires "ou alors il y aura quinze jours de grève", a prévenu le premier syndicat de pilotes dimanche. Sans patron depuis le départ de Jean-Marc Janaillac début mai, Air-France-KLM a décidé de tripler la rémunération de son futur PDG pour attirer les candidats, au risque de jeter de l'huile sur le feu après l'échec des négociations salariales et les grèves à répétition du printemps.