Nike boycotte Amazon, le début d’un rééquilibrage des forces

  • A
  • A
Partagez sur :
Le numéro un mondial des chaussures a décidé que ses produits ne seraient plus en vente sur la plateforme d’Amazon, dont les méthodes commerciales sont de plus en plus contestées. Une première défaite pour le géant américain de la vente en ligne.
ON DÉCRYPTE

Nike et Amazon c’est fini ! La première a décidé de boycotter la seconde, en annonçant qu’elle ne veut plus être distribué sur le site Amazon. Et ce pour deux raisons. D'abord, la contrefaçon qui règne sur Amazon. Nike en a assez de voir ses vraies baskets vendues à coté de copies quatre fois moins chères. Ensuite, et surtout, le numéro un mondial des chaussures veut récupérer la pleine et entière maitrise de sa distribution.

Comment Amazon vole les marchés

Car Amazon est accusée - c'est d'ailleurs l'objet d'une enquête de la Commission Européenne - de pratique déloyale vis-à-vis des producteurs qui vendent sur son site.  Le géant américain est soupçonné d'espionner, de siphonner les données commerciales. Par exemple, Amazon voit que tel produit de telle marque se vend très bien, à tel prix, et auprès de telle catégorie de population. Et que va faire l’entreprise américaine ? Elle va mettre en avant son propre produit maison, au détriment du premier. Et paf, elle a volé le marché.

Donc quand vous travaillez avec Amazon, vous perdez la maitrise de cette relation client, capitale pour fidéliser. Donc, C'est terminé, Nike ne vendra plus ses baskets sur Amazon, mais uniquement sur son propre site Internet, nike.com.

La fin du rouleau compresseur Amazon

Pour Amazon, c'est forcément ennuyeux, de ne plus pouvoir proposer des baskets Nike sur son site, de ne plus avoir en rayon la marque leader.  C'est comme si Carrefour ou Leclerc n'avait pas de Coca-Cola en rayon.  Du coup, les gens vont faire leurs courses ailleurs et prennent d'autres habitudes, sans vous.

Et puis, cela montre - Nike nous montre - qu'une vie sans Amazon est possible. On parle souvent du rouleau compresseur Amazon qui impose ses conditions, à des producteurs qui n'ont pas le choix et qui sont piégés. Nike, dit Stop, C'est fini. On va voir maintenant si d'autres suivent. C'est le début d'un rééquilibrage des forces et c’est une première défaite pour l'insubmersible Amazon.

Europe 1
Par Axel de Tarlé