Les JO 2024 vont mobiliser environ 150.000 emplois selon une étude

  • A
  • A
De grands chantiers vont être lancés, principalement en Seine-Saint-Denis, à partir de 2021.
De grands chantiers vont être lancés, principalement en Seine-Saint-Denis, à partir de 2021. © FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :
Ces emplois, existants ou à créer, "par nature limités dans le temps", seront concentrés dans l'organisation et le secteur du tourisme.

Les Jeux olympiques de Paris 2024 vont mobiliser environ 150.000 emplois, en majorité de 2021 à 2024, dans la construction, l'organisation de l'événement et le tourisme, selon une étude réalisée pour le Comité d'organisation des JO (Cojo) dévoilée jeudi.

Environ 60.000 emplois dans le tourisme. Ces emplois, existants ou à créer, et "par nature limités dans le temps", se répartissent dans la construction (11.700), l'organisation (événementiel, sécurité privée, transport, gestion des déchets, 78.300) et le tourisme (hôtellerie et restauration, 60.000), selon cette cartographie réalisée par le Centre de droit et d'économie du sport (CDES) de Limoges et le consultant Amnyos pour le Cojo.

Le Comité d'organisation revendique un travail inédit à l'échelle d'un événement comme les Jeux olympiques, qui doit permettre aux acteurs de l'emploi d'anticiper les besoins en formation. Durant la campagne de candidature de Paris, une précédente étude du CDES en 2016 chiffrait les emplois dans une fourchette variant 119.000 et 247.000, sur une période plus longue (2019-2034).

Des chantiers situés en Seine-Saint-Denis. Plusieurs chantiers emblématiques des JO, comme le village des athlètes et le centre aquatique, à Saint-Denis, ou le village des médias, au Bourget, sont situés en Seine-Saint-Denis, département de France métropolitaine le plus jeune et avec le plus fort taux de pauvreté. Ces chantiers doivent démarrer en 2021.