La tour Eiffel face à la crise : "Cette belle tour ne peut pas fermer"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Invité mercredi d'Europe 1, ​Jean-François Martins, ​le président de la Société d’exploitation de la tour Eiffel, a expliqué que la fréquentation du plus célèbre monument de France a été divisée par sept en raison de la crise sanitaire déclenchée par le Covid.

En 131 ans d’existence, elle a vu passer deux guerres mondiales, trois changements de régime, quelques grèves, et désormais une crise sanitaire d’une ampleur inédite. Depuis la fin du confinement, la tour Eiffel, monument payant le plus visité du monde avec une moyenne de 6,5 millions de curieux, par an vit au ralenti. "On est dans une période un peu particulière, les vacances sont terminées, les frontières ne sont pas toutes rouvertes. L’activité est très dégradée, avec 2.000 visiteurs par jour contre 13.000 ou 14.000 habituellement", confie au micro d’Europe Matin ​Jean-François Martins, ​le président de la Société d’exploitation de la tour Eiffel (SETE).

SI le monument tourne à perte désormais, il n’est pas question pour autant de le laisser fermer. "Cette belle tour ne peut pas fermer, on ne peut pas être dans des calculs comptables", explique François Martins. "La tour Eiffel est un monument de notre patrimoine national, c’est une société publique qui vit au nom du service public."

La période idéale pour visiter la tour Eiffel, sans le tourisme de masse

Il espère un retour des touristes européen d’ici le printemps prochain, de quoi renforcer les recettes du monument dont l’entretien réclame des investissements permanents. "Il y a moins de visiteurs et pour autant il faut continuer à entretenir ce joyau, finir la vingtième campagne de peinture, rénover l’ascenseur, préparer l’avenir de la tour, investir", énumère le patron du monument qui veut faire contre mauvaise fortune bon cœur. "Les grands flux touristiques du monde sont quasiment à l’arrêt. Aujourd’hui, c’est peut-être le meilleur moment pour les Français, pour les Parisiens, pour venir visiter la tour Eiffel !"

>> Six mois après le début de la crise du Covid-19, Europe 1 prend de la hauteur et s'intéresse aux quatre prochains mois qui s'annoncent décisifs pour la France : relance économique et écologique, tourisme mais aussi lutte contre l'épidémie. Matthieu Belliard, accompagné de ses chroniqueurs et des éditorialistes de la station, propose ce mercredi une matinale spéciale depuis la tour Eiffel, haut-lieu du tourisme français et mondial et symbole de l'attractivité du pays, pour mieux décrypter et comprendre ce qui se dessine.

 

Europe 1
Par Romain David