La SNCF met en vente jeudi "5 millions de billets à moins de 35 euros"

, modifié à
  • A
  • A
Rachel Picard Europe 1 4:24
Rachel Picard, dirigeante générale de Voyages SNCF, a présenté les excuses du groupe aux usagers touchés par la grève. © Europe 1
Partagez sur :
Invitée lundi de la matinale d'Europe 1, Rachel Picard, la directrice générale de Voyages SNCF, la branche qui chapeaute notamment les TGV et les Intercités, a annoncé la mise en vente de billets à petits prix pendant une semaine. Ceci afin de reconquérir les usagers après plus d'un mois et demi de grève.
INTERVIEW

C'est un geste que la SNCF fait pour tenter de faire revenir en gare les clients désabusés après un mois et demi de grève contre la réforme des retraites : "On va proposer à partir de jeudi 5 millions de billets à moins de 35 euros, sur les TGV Inoui et Ouigo", a annoncé lundi matin sur Europe 1 la directrice générale de Voyages SNCF, Rachel Picard. "Ce sera en vente pendant une semaine, du 23 au 30 janvier, pour des voyages entre maintenant et la mi-avril, jusqu'aux vacances de Pâques", a-t-elle précisé au micro de Matthieu Belliard.

Dédommagement des abonnés

"C'est quasiment un quart des places mises en vente à des prix aussi bas. Ça concerne l'ensemble des lignes françaises et il aura des prix à moins de 50 euros sur les lignes internationales", poursuit Rachel Picard, qui a annoncé un autre "geste positif fort vis-à-vis des clients" : "Les abonnés TGV seront dédommagés sur leur abonnement en février, de 50% à 100%", explique la dirigeante sur notre antenne.

La semaine dernière, la SNCF a annoncé un plan d'économies alors que le coût de la grève approche au total le milliard d'euros, selon le nouveau patron du groupe ferroviaire, Jean-Pierre Farandou. Mais en proposant ces gestes commerciaux, la SNCF choisit d'abord de "regagner la confiance des clients", souligne Rachel Picard. "On a depuis cinq années une croissance très forte, et on ne veut pas casser ce dynamisme."

Trafic normal en février

"Je suis consciente du stress que les clients ont subi, je voudrais leur présenter nos excuses", explique Rachel Picard, qui a annoncé son départ prochain de l'entreprise publique et s'enorgueillit des efforts fournis par la SNCF pendant cette grève : "On a réussi à faire partir 85% des voyageurs avec seulement la moitié des conducteurs" pendant les fêtes, et "le trafic sera normal pour les vacances de février, sur l'ensemble des TGV", affirme-t-elle enfin.