"Je veux voir un dollar fort", dit Trump à Davos

, modifié à
  • A
  • A
Trump a dit souhaiter un "dollar fort" depuis Davos. © NICHOLAS KAMM / AFP
Partagez sur :

Le président américain a assuré jeudi qu'il était en faveur d'un "dollar fort" contredisant son secrétaire au Trésor qui avait fait chuter le billet vert.

Le président américain Donald Trump a déclaré jeudi souhaiter à terme un dollar fort, contredisant son secrétaire au Trésor Steven Mnuchin qui la veille jugeait le dollar faible "bon pour les États-Unis." Le dollar "devrait être basé sur la force du pays, nous faisons si bien que notre pays redevient économiquement fort (...) et finalement je veux voir un dollar fort", a dit Donald Trump dans une interview accordée à la chaîne CNBC à l'occasion de sa venue au Forum économique mondial de Davos, en Suisse.

Jouer avec le taux de change. Les propos de Steven Mnuchin ont été "sortis de leur contexte", a-t-il ajouté. Le secrétaire américain au Trésor avait déclaré mercredi : "Evidemment un dollar plus faible est bon pour nous" puisqu'il favorise "le commerce et les opportunités". "Nous ne sommes pas préoccupés par le niveau du dollar à court terme, il s'agit d'un marché très liquide, et nous croyons au libre cours des devises", avait ajouté Steven Mnuchin, à Davos.

Le dollar remonte. Ces propos ont été interprétés par les marchés comme une volonté américaine de jouer l'arme du taux de change dans la bataille commerciale mondiale. Dans la foulée de cette déclaration coup de poing, le billet vert avait perdu 1%, à la faveur de l'euro. L'euro, qui avait plus tôt dans la journée dépassé pour la première fois depuis 2014 le seuil symbolique des 1,25 dollar, s'est soudainement déprécié jeudi avec les propos de Donald Trump, et est repassé sous la barre des 1,24 dollar.