Japon : Carlos Ghosn aurait déposé plainte contre son nouveau placement en détention

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Carlos Ghosn aurait déposé plainte, selon une agence de presse japonaise, contre son placement en détention provisoire à Tokyo dans le cadre de l'enquête sur des soupçons de malversations financières au sein de Nissan.

L'ancien patron des groupes japonais Nissan et Mitsubishi, Carlos Ghosn, aurait déposé plainte devant le tribunal de district de Tokyo, selon l'agence de presse Kyodo, citée par Le Parisien mardi.

Une plainte contre un nouveau placement en détention. Carlos Ghosn, mis en examen au Japon pour des soupçons de dissimulation de revenus, aurait déposé plainte par la voix de son avocat Motonari Otsuru. Il conteste ainsi son nouveau placement en détention provisoire après sa mise en examen pour dissimulation de revenus perçus chez Nissan sur 5 ans. Il avait déjà passé 22 jours en garde à vue. Cette plainte a peu de chance d'aboutir, selon Le Parisien, car peu de suspects sont libérés dans l'attente de leur procès au Japon.

Le patron de Renault, qui a été démis de ses fonctions au sein de Nissan et de Mitsubishi, est soupçonné d'avoir minoré ses rémunérations chez Nissan entre 2015 et 2018 pour un montant de 31 millions d'euros. Selon les médias japonais, Carlos Ghosn dément toute malversation financière.