France : le taux de chômage devrait diminuer d'ici fin 2018 à 8,9%

, modifié à
  • A
  • A
Dans le sillage du ralentissement de l'activité, les créations d'emplois marqueraient le pas avec 129.000 créations d'emplois contre 342.000 créations nettes en 2017.
Dans le sillage du ralentissement de l'activité, les créations d'emplois marqueraient le pas avec 129.000 créations d'emplois contre 342.000 créations nettes en 2017. © LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :
Après un sursaut en début d'année, le taux de chômage devrait continuer à reculer au 3ème et 4ème trimestre.

Le taux de chômage devrait continuer de diminuer légèrement d'ici la fin de l'année pour s'établir à 8,9% de la population active en France entière (hors Mayotte) en 2018, selon les prévisions publiées jeudi par l'Insee.

Après un sursaut en début d'année, le taux de chômage avait légèrement reculé au 2ème trimestre à 9,1% et devrait continuer à reculer au 3ème et 4ème trimestre. Dans le sillage du ralentissement de l'activité, relève l'Insee, les créations d'emplois marqueraient le pas avec 129.000 créations d'emplois contre 342.000 créations nettes en 2017.

Baisse des effectifs dans l'industrie. "L'emploi dans les services conserverait un rythme de croissance moins dynamique qu'en 2017 et l'industrie continuerait de réduire ses effectifs d'ici la fin de l'année", explique l'Institut national des statistiques et des études économiques. L'emploi non marchand, qui a diminué du fait de la baisse des contrats aidés décidée par le gouvernement, devrait bénéficier du développement des contrats aidés nouvelle formule "parcours emploi compétence" (PEC).

Un dispositif "plus contraignant" pour les employeurs. Environ 130.000 PEC ont été budgétés pour 2019, dont 30.000 pour l'Éducation nationale, contre 200.000 en 2018. Mais "autour de 140.000 PEC" seulement devraient être conclus en 2018, une sous-consommation liée à "un basculement vers un dispositif plus qualifiant et plus contraignant pour les employeurs", avait récemment indiqué l'entourage de la ministre du Travail, Muriel Pénicaud.