Entente sur le marché des changes : l'UE met 5 banques à l'amende pour un milliard d'euros

, modifié à
  • A
  • A
Les courtiers de ces cinq banques ont pris part à deux ententes différentes, qui ont eu lieu entre fin 2007 et fin 2013.
Les courtiers de ces cinq banques ont pris part à deux ententes différentes, qui ont eu lieu entre fin 2007 et fin 2013. © AFP
Partagez sur :
Cinq banques ont été sanctionnées par l'Union européenne pour deux ententes sur le marché des opérations de change au comptant.

L'Union européenne a infligé jeudi des amendes aux banques occidentales Citigroup, JPMorgan, Barclays, Royal Bank of Scotland (RBS) et à la japonaise MUFG pour un montant total de 1,07 milliard d'euros pour deux ententes entre leurs courtiers sur des opérations de change.

La première entente, baptisée "Three Way Banana Split" (du nom du forum de discussion des traders impliqués), concerne les deux banques britanniques Barclays et RBS, ainsi que les deux américaines Citigroup et JPMorgan. Elle a duré entre le 18 décembre 2007 et a pris fin le 31 janvier 2013. La deuxième était "dénommée Essex Express" (tous les courtiers impliqués à l'exception de "James" vivaient dans l'Essex, à l'est de Londres et prenaient le même train)concerne encore une fois Barclays et RBS mais aussi la japonaise MUFG (anciennement Bank of Tokyo-Mitsubishi). L'infraction a duré entre le 14 décembre 2009 et le 31 juillet 2012.

UBS n'a pas eu à payer d'amende

Les courtiers de la banque suisse UBS étaient également impliqués dans ces deux ententes. Mais cet établissement a dénoncé leurs agissements auprès de la Commission européenne, ce qui a conduit Bruxelles à ouvrir une enquête en septembre 2013. Pour cette raison, UBS a bénéficié de la clémence de la Commission, gardienne de la Concurrence en Europe, et n'a donc pas dû payer d'amende.