À quoi va ressembler votre fiche de paie avec le prélèvement à la source ?

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

VIDÉO - Gare aux surprises ! A partir du mois de janvier, le prélèvement à la source se met en place et ça va changer quelques lignes de votre fiche de paie.

VIDÉO

Il suffit de chausser ses lunettes et de regarder chaque ligne attentivement… A partir du mois de janvier, le prélèvement à la source se met en place. Et votre fiche de paie, un document déjà complexe pour la plupart d’entre nous, va évoluer pour s’adapter à cette réforme. Mais pas de panique, Anne-Laure Jumet, journaliste au service Economie d’Europe 1, vous explique tout.

Prélèvement à la source : une journée spéciale ce jeudi sur Europe 1

Une dizaine d'experts comptables, venus de l'Ordre des experts comptables et du Conseil supérieur des experts comptables, s'installent dans nos locaux et répondent, pendant toute la journée, à vos questions hors antenne lors de cette Journée spéciale "prélèvement à la source".

>> Pour poser vos questions, un seul numéro : le 39.21 (0,50 euro/minute)

Sur votre fiche de paie, vous allez pouvoir repérer une ligne "taux de prélèvement à la source". Et une ligne "salaire net" qui apparaît "en très grand, en gras, pour bien montrer que c’est bien ça votre salaire avant impôts… Là, vous avez ce qui va vous être ôté au titre du prélèvement à la source. Et là, c’est le ‘net à payer’. Voilà ce qui va vous rester à la fin du mois, qui sera versé tous les mois sur votre compte bancaire", liste Anne-Laure Jumet, fiche de paie à la main.

Du coup, mon employeur va savoir combien je paie d’impôts ? "En fait, il va connaître votre taux d’imposition qui est calculé en fonction de vos revenus 2017 et de votre situation familiale. Alors, cela dit, si vous voulez vraiment cacher des informations à votre employeur, vous avez deux solutions. Première solution : s’il y a de grandes différences de revenus dans le couple, si votre conjoint gagne beaucoup plus que vous, vous pouvez opter pour des taux individualisés. A ce moment-là, votre taux va se caler sur ce que vous gagnez personnellement. Ça peut permettre d’avoir une forme de confidentialité auprès de l’employeur. Deuxième solution : vous optez pour un taux neutre, non personnalisé, qui est uniquement basé sur votre salaire. Donc, l’employeur connaît déjà votre salaire, il n’aura pas d’autres informations. Alors, ce n’est pas avantageux pour tout le monde. Attention par exemple si vous êtes marié, si vous avez des enfants, vous risquez de payer plus chaque mois puisque ce taux ne tient pas compte de votre situation familiale donc des réductions fiscales dont vous bénéficiez grâce à cette situation. Et à ce moment-là, vous allez être remboursé un an et demi après !", prévient Anne-Laure Jumet.

Images et montage : Julie Aime