À Lyon, les clients divisés après la fermeture du Tati : "Il y en avait pour toutes les bourses"

, modifié à
  • A
  • A
Gifi
© FRED TANNEAU / AFP
Partagez sur :
Les magasins Tati vont progressivement disparaître, laissant place à l'enseigne GiFi dans la plupart des cas. À Lyon, c'est déjà le cas depuis mercredi matin.

Treize magasins Tati vont fermer et une centaine d'autres vont passer sous pavillon GiFi, a annoncé mardi Philippe Ginestet, le président du groupe GPG, propriétaire des deux marques. À Lyon, la conversion a même déjà été faite : mercredi matin, c'est un magasin GiFi qui s'est ouvert en lieu et place de l'ancien Tati.

Les clients sont partagés

Tati a en effet fermé ses portes à Lyon au mois de mars dernier. Depuis et après quelques mois de travaux, l'enseigne au vichy rose a été remplacée par le rouge de GiFi. À l'intérieur, il n'y a plus de vêtements mais de la décoration, du mobilier ou de l'électroménager. "Il y a pas mal de petites choses pas très chers, abordables. Pour l'instant ça me plaît", confie ainsi une cliente, séduite. "C'est joli, j'aime bien comme ça", poursuit une autre.

D'autres, en revanche, se montrent plus nostalgiques. "Je n'aime pas trop. Franchement, je préférais Tati", lâche un curieux venu pour l'ouverture du nouveau magasin. "C'est bête que cela ait fermé. Il y en avait pour toutes les bourses. Et puis il y avait des vêtements. Chacun a ses idées mais moi je trouve qu'il y avait des vêtements qui valaient le coup", développe une autre.

"Ça a généré de l'emploi"

Mercredi, la queue aux caisses était en revanche toujours là. Tout comme les 10 employés de Tati, qui ont tous été repris. "C'est exactement la même structure, aucun n'est parti. J'ai même eu plus de renforts pour l'ouverture. Ça a généré de l'emploi, tout est parfait", se réjouit Anthony Dunant, le directeur.

Au niveau national, 189 postes vont être supprimés mais le groupe GPG promet "des mesures de reclassement". Un GiFi en plein centre-ville, près d'enseignes de mode très prestigieuses... Le magasin lyonnais illustre en tout cas la nouvelle stratégie de la marque française.