A la Caisse d'Epargne, bientôt des banquiers "autoentrepreneurs" ?

  • A
  • A
Caisse d'épargne 1:20
© GERARD JULIEN / AFP FILES / AFP
Partagez sur :
La Caisse d'Épargne Bretagne-Pays-de-Loire souhaite expérimenter le statut d'autoentrepreneur pour les conseillers bancaires. Une première qui inquiète Frédéric Guyonnet, président du SNB-CFE-CGC, premier syndicat du secteur bancaire. "Les conseillers vont devenir des vendeurs", avertit-il au micro d'Europe 1. 

Des salariés de banque remplacés par des travailleurs indépendants ? C'est une évolution à laquelle réfléchit la Caisse d'Epargne pour maintenir sa présence dans des zones rurales. Elle souhaite que certains banquiers travaillent désormais sous le statut d'autoentrepreneur. Ce serait un tout nouveau modèle de distribution, inédit en France. 

"C'est une ligne rouge"

Dans un document, la Caisse d'Epargne justifie cette expérimentation à venir par la concurrence accrue, la montée en puissance des banques en ligne ou encore les taux d'intérêt toujours très bas. Une révolution inacceptable pour Frédéric Guyonnet, président du SNB-CFE-CGC, premier syndicat du secteur bancaire. "C'est une ligne rouge. On s'est battus pendant des années, des décennies, pour négocier des accords d'entreprise et une convention collective. D'un revers de main, une banque balaye tout ça pour gagner plus d'argent", déplore-t-il au micro d'Europe 1.

D'après lui, cette évolution transformerait les actuels conseillers en "commerciaux", ayant pour objectif de "vendre un maximum de produits bancaires pour améliorer leur rémunération". Le premier établissement à expérimenter cette formule doit être la Caisse d'Epargne Bretagne-Pays de Loire. Si la banque obtient l'accord de l'ACPR, le régulateur du secteur, l'expérimentation pourrait avoir lieu dans trois points de vente à partir de juin prochain. 

Europe 1
Par Aurélien Fleurot, édité par Laetitia Drevet