À la Bourse de Paris, la cloche a sonné pour la Française des Jeux

, modifié à
  • A
  • A
bruno le maire fdj
© Eric PIERMONT / AFP
Partagez sur :
La Française des Jeux a officiellement été introduite en bourse, jeudi matin, à Paris. Bruno Le maire, le ministre de l’Économie, était là pour célébrer l’événement, et se féliciter du succès de l’opération de privatisation. Le prix de l’action, lui, s’est envolé dès le début de la cotation.
REPORTAGE

C'est la star du jour : l'action Française des Jeux est entrée en Bourse jeudi, et avec quel succès ! L’opération a en effet été plébiscitée par les Français, un demi-million de personnes ayant participé à la souscription. Un succès spectaculaire, salué par Bruno Le Maire, qui était présent jeudi matin à la Bourse de Paris, où la traditionnelle cloche a retenti comme pour chaque nouvelle introduction en Bourse.

C’est à 7h30 précises que la cloche a été tirée, une demi-heure après l’ouverture des marchés. Normalement, elle est plutôt tirée à 9 heures, mais là vu l’ampleur de l’opération, tout le monde a préféré laisser du temps aux banque, au marché pour absorber cette introduction. Un moment historique, selon la patronne de la Française des Jeux, Stéphane Pallez, qui a laissé au ministre de l’Economie l’honneur de mettre la cloche en mouvement. Sitôt sonnée, l’action s’est envolée à plus de 18%. Rassurant pour les épargnants, même si la bourse reste la bourse.

"La réconciliation des Français avec leur économie"

"Je ne vais pas lire dans le marc de café, je ne suis pas Madame Irma, mais je pense que les Français qui ont investi dans La Française des jeux ont fait un placement responsable", a réagi Bruno Le Maire. "Il y a toujours un risque à investir en bourse, c’est la réalité, mais là c’est un risque qui me parait calculé, un risque raisonnable, parce que La Française des Jeux est une entreprise qui est solide. Et ce que je souhaite effectivement, c’est que ce succès de l’introduction en bourse de la FDJ marque la réconciliation des Français avec leur économie, la réconciliation des Français avec l’investissement un peu plus risqué dans leurs entreprises."

Et à midi, l’action Française des jeux restait toujours en hausse de + de 16%. Acheter 19,50 euros, elle valait 22,64 euros.

Europe 1
Par Carole Ferry, édité par Rémi Duchemin