Comment Chantal Goya a sauvé son père pendant la guerre du Vietnam

  • A
  • A
chantal goya 1:39
Chantal Goya sur scène, en janvier 2008 © FRANCOIS GUILLOT / AFP
Partagez sur :
Avant de reprendre la tournée de son spectacle "Le soulier qui vole" du 24 octobre 2020 au 16 mai 2021, Chantal Goya était de passage dans l'émission "Ça fait du bien" sur Europe 1. La chanteuse a en profité pour raconter un épisode marquant de son enfance au Vietnam.
INTERVIEW

C'est une anecdote qui remonte à l'époque où Hô Chi Minh-Ville s'appelait encore Saïgon et que le Viêtnam était sous occupation française. Chantal Goya a alors trois ans. La chanteuse de Pandi Panda, qui est née et a grandi dans la colonie française, tient tête à des soldats des forces vietminhs et sauve sa famille. Un moment marquant que l'artiste a raconté au micro d'Anne Roumanoff. Chantal Goya était l'invitée de Ça fait du bien pour évoquer la reprise de la tournée de son spectacle "Le soulier qui vole", qui a déjà rassemblé plus de 2 millions de spectateurs.

"On va tuer votre père, dites-lui au revoir"

Les troupes vietminhs viennent en effet au domicile de Chantal Goya pour arrêter son père. Il est ligoté par les soldats, mais la petite fille s'interpose. "Je me mets devant papa qui est attaché et je demande pourquoi", se remémore la chanteuse. L'un des indépendantistes répond alors à l'enfant : "On va tuer votre père, dites-lui au revoir." Une phrase qui aurait pu tétaniser Chantal Goya.

Mais à 3 ans, elle tient tête au soldat. Une réaction qui a surpris jusqu'aux miliciens. "J'ai dit 'Non vous ne tuerez jamais papa, vous ne lui couperez jamais la tête'", explique-t-elle. "Alors le soldat m'a regardée et il l'a détaché. Puis ils sont partis."

Une action sur les conseils de sa mère

La réaction de la jeune Chantal Goya n'est pas tout à fait le fruit du hasard, davantage celui de la force d'esprit de sa mère. "Quand on habite une plantation de caoutchouc isolée et que l'on a une maman qui a peur, on est foutus, nous les enfants", explique la chanteuse. "Maman m'a toujours tout dit. Elle n'a jamais caché les choses et elle nous a toujours donné de l'espoir et une grande force. Ce n'était pas quelque chose de terrible."

Sa mère l'avait donc prévenue de la menace qui pesait sur le foyer. "Maman disait 'vous allez voir les enfants, il y a les soldats qui vont venir. Il faut absolument être très calme devant. Et si papa est attaché, il faut demander tout de suite qu'ils le détachent", se souvient Chantal Goya. L'enfant de trois ans s'étonne que l'on puisse faire cette demande à des soldats. "Oui, oui, on peut le demander. Ce sera très important que tu le demandes", lui aurait alors dit sa mère. Une consigne que la jeune fille a respectée et qui a sauvé son père et le reste de la famille.

Europe 1
Par Alexis Patri