Superman vieillot ? Voilà trois comics essentiels pour renouveler le mythe

, modifié à
  • A
  • A
Superman 4:33
Superman se révèle plus intéressant dans des récits introspectifs que dans des démonstrations de ses pouvoirs. © DC Comics
Partagez sur :
Plus vraiment en odeur de sainteté à Hollywood, plus très en phase avec notre époque, Superman vit une période difficile. Mais, loin du grand écran, le père de tous les super-héros se réinvente encore dans les comics. Qu'il s'agisse d'histoires récentes ou de rééditions, il y a matière à renouveler le mythe.

Où est passé Superman ? Pendant que Batman s'offrira l'an prochain un nouveau film, que le Joker fascine les foules et que même les plus mineurs des héros Marvel se déclinent à l'infini au cinéma et en séries, l'Homme d'Acier végète dans les cartons du studio Warner. Faute de scénaristes inspirés, le patron des super-héros est jugé trop ringard pour le grand écran, plus assez en phase avec notre époque. Mais ce n'est pas une raison pour reléguer Superman aux oubliettes après 80 ans de bons et loyaux services. Figure christique mais pas monolithique, il rayonne toujours dans quelques comics inspirés. Europe 1 a sélectionné trois récits parfaits pour renouveler le mythe.

Kingdom Come, sauver Superman pour sauver l'humanité

Kingdom Come est un projet porté par le scénariste Mark Waid et le dessinateur Alex Ross, connu pour ses techniques plus proches de la peinture que de la BD. Le duo met en scène un futur proche dans lequel les super-héros pullulent pour le pire et surtout pour le meilleur. Les jeunes surhumains, loin d'avoir la responsabilité de leurs aînés, déchaînent leurs pouvoirs sans se soucier des conséquences et des victimes collatérales. Un danger qui pousse Batman et Wonder Woman à demander à Superman à sortir de sa retraite, contre son gré, pour tenter de raisonner les têtes brûlées et éviter une guerre dévastatrice pour l'humanité.

600 x 300 (2)

Relecture libre de l'Apocalypse selon Saint-Jean, raconté à travers les yeux d'un pasteur, Kingdom Come place Superman dans le rôle assez conventionnel du sauveur. Avec un pas de côté qui change tout puisqu'en s'opposant à une nouvelle génération belliqueuse, Clark Kent regarde dans les yeux ses propres erreurs passées. Modèle de tous les super-héros, il se sent responsable des dérives de ses "enfants" mais se révèle, dans un premier temps, incapable de l'assumer. Affrontement titanesque qui prend des proportions bibliques grâce aux peintures à la gouache d'Alex Ross, ce comics, sorti en 1996 et réédité l'an dernier par Urban Comics dans une splendide édition, vaut tout autant pour la réflexion tout en finesse sur l'héritage de Superman.

Identité Secrète, quand le costume est un fardeau

Superman : Identité Secrète est un comics sorti en 2004 et tout juste réédité, écrit par Kurt Busiek et dessiné par Stuart Immonen, un duo cinq étoiles. C'est l’histoire d’un garçon nommé Clark Kent qui vit dans le Kansas. Superman ? Pas du tout, le récit est situé dans un monde où Superman existe mais en tant que héros de BD, comme dans le nôtre. Ce pauvre Clark Kent n’a pas demandé à s’appeler comme lui, c’est une blague de ses parents qui lui vaut les moqueries de ses camarades. Sauf qu’un jour, Clark se met… à voler ! Comme Superman. C’est improbable, il n’y croit pas. Et pourtant, il découvre petit à petit qu’il possède les mêmes pouvoirs que ce héros fictif.

600 x 300

Avec ce concept inattendu, qui revient à placer Superman face à son propre mythe, Identité Secrète offre un point de vue original sur un personnage vu et revu. Ici, Clark Kent est juste un garçon effrayé par ses pouvoirs. Devenu un homme, il ne cherche pas la lumière, se cache de la presse et ne revêt le costume qu'avec parcimonie. Ce n’est pas une star, simplement un type qui veut faire le bien discrètement et fonder une famille. Bref, une histoire toute en sobriété pour un héros plus terre-à-terre qu'à l'accoutumée.

Up in the sky, l'espoir comme seule lumière

Dans Up in the sky ("là-haut dans le ciel"), publié cet été, l'Homme d'Acier est confronté à un dilemme. Une petite fille a été kidnappée et emmenée aux confins de l’espace par ses ravisseurs. Jusqu’au bout les témoins de l’attaque l’ont entendue répéter "Superman va venir". Seul lui peut la sauver. Mais cela veut dire quitter la Terre de longs mois, la laisser sans défense, le temps d'enquêter et de retrouver la petite fille. Si noble soit cette cause, justifie-t-elle pour autant de s'absenter aussi longtemps ? En effet, sans Superman, catastrophes naturelles et attaques extraterrestres tueront bien plus qu'une personne, autant de drames qui pourraient être évités s'il restait sur Terre.

600 x 300 (1)

Superman fait le choix, difficile, de partir. Toute l’histoire met en parallèle son voyage sur les traces de la petite fille et ses doutes, la peur qui l’envahit de laisser sans protection sa bien-aimée Loïs Lane, ses amis et l’intégralité de l’humanité. Pour lui, c’est un abandon, une faute… Ça lui demande un effort surhumain. Mais Superman s’accroche à une pensée, celle de cette petite fille seule et terrorisée quelque part dans l’espace. Elle n’a pas sa force ni ses pouvoirs. Tout ce qu’elle a, c’est de l’espoir. Et c'est le message, puissant, de ce comics.

Avec Superman, le symbole prime sur les pouvoirs

Ces trois histoires ont en commun une volonté de sortir l'Homme d'Acier du carcan de sa notoriété et des clichés qui lui collent au costume, souvent en passant par son alter ego Clark Kent. À force de lui faire affronter des monstres et des aliens, certains auteurs ont eu tendance à oublier sa mission première : inspirer. Le "S" sur son torse vaut pour Superman bien sûr, mais signifie aussi "espoir" dans la langue de sa planète natale. Et là se trouve la clé. Superman en tant que surhomme n’a qu’un intérêt limité. Croire au mythe du sauveur en 2020, dans un monde est rongé, pêle-mêle, par les extrémismes, la violence et le réchauffement climatique, est complètement absurde.

600 x 300 (3)

En revanche, Superman est le seul super-héros qui dépasse sa condition. C’est un symbole, la personnification de l’espoir. À travers lui passe l’idée qu’un monde meilleur est possible et que ce n’est ni une question d’argent ni une question de muscles. Simplement une question de volonté, de lutte parfois, d’amour souvent. Cela peut paraître un peu niais lire ces trois comics avec ce prisme offre la meilleure façon de redécouvrir le mythe de Superman.