Sophie Marceau : "Pierre Richard a cette générosité du regard"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Pour son nouveau film, "Mme Mills, une voisine si parfaite", en salles mercredi 7 mars, Sophie Marceau a fait appel à Pierre Richard pour le rôle titre. Une collaboration qui l'a marquée.

INTERVIEW

Sophie Marceau est de retour derrière la caméra. Mercredi, son nouveau long-métrage Mme Mills, une voisine si parfaite sort en salles. Et cette fois, contrairement à ses deux précédents films, l'actrice préférée des Français a choisi d'écrire une comédie. 

"Toujours difficile de monter un film". Onze ans se sont écoulés entre la sortie de La Disparue de Deauville et Mme Mills, une voisine si parfaite. Au micro d'Europe 1 lundi matin, Sophie Marceau, réalisatrice, explique : "J'ai mis du temps à me replonger dans l’écriture. Je suis lente à faire mûrir les choses. C'est toujours un peu difficile aujourd'hui de monter des films".

Des apparences trompeuses. Mme Mills raconte l'histoire d'Hélène, jouée par Sophie Marceau elle-même, une éditrice de romans à l'eau de rose dont la vie, un peu terne, est uniquement rythmée par le travail et la lecture. Mais sa maison d'édition bat de l'aile. Un beau jour, son quotidien est bouleversé par l'installation d'une nouvelle voisine, Madame Mills, une vieille Américaine excentrique. Mais l'emménagement de Madame Mills cache en fait une tentative d'escroquerie. La voisine est en fait un homme, Pierre Richard, qui veut dérober une oeuvre d'art à la gentille et crédule Hélène.

Pierre Richard, "quelqu'un auquel on s'attache". "J'ai écrit le scénario comme un truc qui doit aller vite, où il y a beaucoup de rebondissements, où on ne sait pas où on va. Il faut toujours tenir le spectateur, qu’il oublie sa vie et tout le reste. C'est toujours un exercice difficile", commente Sophie Marceau dans le studio d'Europe 1. Qui d'autre que Pierre Richard pour jouer ce rôle loufoque ? "Ce film, c'est comme une parodie. Mais en même temps, il fallait que l'on s'attache à ce personnage. Pierre a cette qualité, c'est quelqu'un auquel on s'attache", estime Sophie Marceau. "Il a cette distraction… On a toujours l'impression qu’il est à côté de la plaque. C'est ce qui nous le rend accessible. On a envie de partager avec lui. Il a cette générosité du regard", ajoute-t-elle.

"Une chose absolument ravissante". Chaque jour, lors du tournage, l'acteur passait deux heures au maquillage. Fard à joue, manucure, perruque… Pierre Richard devenait alors Madame Mills. Au point qu'il était parfois difficile de le reconnaître sur le plateau. "C'était drôle de le voir arriver, un peu 'pas défroissé' du matin, et en deux heures, il devenait une espèce de chose absolument ravissante", raconte la réalisatrice, amusée.

Pour le rôle, Pierre Richard a donc dû raser sa barbe, qu'il arbore fièrement depuis des années. "C'est marrant, il se cache derrière cette barbe", glisse Sophie Marceau. "Il ne s'aime pas trop. Alors se cacher derrière les traits d'une femme, c'est formidable pour lui. Souvent les acteurs aiment se cacher derrière quelqu'un d'autre", assure-t-elle.

>> Regardez la bande-annonce de Mme Mills, une voisine si parfaite :