"Sex and the City" : Sarah Jessica Parker a bien failli ne jamais être Carrie Bradshaw

  • A
  • A
Sarah Jessica Parker a failli ne jamais jouer dans "Sex and the City".
Sarah Jessica Parker a failli ne jamais jouer dans "Sex and the City". © HBO
Partagez sur :
SERIELAND COULISSE -  "Sex and the City", la série culte des années 1990-2000, fera son retour prochainement avec une nouvelle saison. Au casting, on retrouvera l'éternelle interprète de Carrie Bradshaw, Sarah Jessica Parker. Mais saviez-vous que la comédienne a bien failli ne jamais incarner la célèbre chroniqueuse ?
PODCAST

Des trentenaires, des histoires d'amour et de sexe et New York pour toile de fond... Cette semaine, dans SERIELAND, Clémence Olivier vous emmène dans les coulisses de la série culte "Sex and the City".

Sex and the City, la série culte de la fin des années 1990, qui raconte le quotidien de quatre amies célibataires à New York, est adaptée d'un livre, ou plutôt des chroniques d'une vraie journaliste et autrice : Candace Bushnell. Dans ses chroniques, elle racontait la vie sexuelle et sentimentale de son alter ego "Carrie Bradshaw", une journaliste new-yorkaise jouée dans la série par Sarah Jessica Parker. Après 6 saisons, presque 6 ans de diffusion, et deux adaptations au cinéma, l'actrice et son personnage ont pour ainsi dire "fusionnées". Impossible d'évoquer Carrie sans s'imaginer automatiquement le regard bleu inimitable et la crinière blonde de "SJP". Mais l'héroïne de Sex and the City a failli avoir un tout autre visage. La comédienne est passée à deux doigts de renoncer à ce rôle en or ! 

La comédienne ne savait pas exactement dans quoi elle s'embarquait

Quand Sarah Jessica Parker tourne le pilote de la série Sex and the City, elle ne sait pas vraiment dans quoi elle s'embarque. Mais pour que vous compreniez, il faut que je vous explique d'abord quelque chose. Des pilotes de séries, ils s'en tournent énormément. Mais rares sont ceux qui transforment l'essai et deviennent des fictions diffusées à la télévision ou sur les plateformes type Netflix, Amazon etc.. Certains projets sont lancés mais, ne réussissant pas à convaincre un distributeur, ils ne voient jamais le jour. Bref quand Sarah Jessica Parker accepte à la fin des années 1990 de jouer dans le premier épisode, elle ne sait pas encore si la série se fera ou non, et encore moins qu'elle deviendra la saga culte que l'on connait. 

Les mois passent. Elle a d’autres projets. Et elle en oublie presque cette journaliste new-yorkaise à laquelle elle a prêté ses traits. Sauf qu'entre-temps un homme s'est démené pour trouver un distributeur à la série. C'est son créateur, Darren Star, un scénariste célèbre dans le milieu pour avoir travaillé notamment sur Beverly Hills et Melrose Place. HBO, une chaîne payante et relativement confidentielle à l'époque, lui dit son envie de travailler avec lui. Elle est d'accord pour diffuser Sex and the City et laisser le créateur parler des femmes et de leurs désirs, comme il l'entend.

Sarah Jessica Parker craint de s'enfermer dans un rôle

Jusque là, tout va bien. Mais en voyant que le projet se concrétise, Sarah Jessica Parker panique. A l'époque, elle a 33 ans, elle vient de jouer dans Mars Attacks de Tim Burton, un film d'action avec Bruce Willis et elle a pas mal d’autres propositions, notamment un film et une pièce de théâtre. Attention, elle a aimé le scénario de Sex and the City, mais elle a peur de s'embarquer dans un rôle qui pourrait la monopoliser pendant plusieurs années. Et puis, il faut se souvenir qu'on est à la fin des années 1990, jouer dans une série, c'est beaucoup moins prestigieux qu'aujourd'hui. Dans le milieu, beaucoup on considère la télévision comme du sous cinéma. Bref, la comédienne a peur de s'engager.

Darren Star sent bien que son actrice risque de lui claquer entre les doigts. Alors il prend les devant et caste une autre comédienne pour le rôle de Carrie Bradshaw. C'est Lisa Edelstein. Le grand public la connaîtra plus tard pour son interprétation du Dr Cuddy dans la série Dr House. Il assure ses arrières, mais au fond, il espère bien que Sarah Jessica Parker finira par signer avec lui.

HBO la rassure

 

Mais ce qui la convainc, ce n'est pas Darren Star, c'est HBO. La chaîne l'a tout de suite mise à l'aise. Elle lui a expliqué qu'elle ne devait pas se sentir obligée de rester. Et que l'engagement ne courait pas sur plusieurs saisons. Zéro pression, SJP fera bien comme elle voudra. 

L’actrice est rassurée. Et après avoir mis le pied sur le plateau de tournage de la première saison, elle ne regrettera pas une seule fois de s'être glissée dans les escarpins Jimmy Choo de Carrie Bradshaw. On la comprend. Car même s'il a fallu un peu de temps pour que la série trouve son public, elle est devenue un véritable phénomène de société. Jusqu'à 10 millions de personnes ont suivi les aventures de Carrie, Samantha, Miranda et Charlotte. Surtout, elle restera la première série à avoir osé parler des femmes et de leur sexualité de façon totalement décomplexée.  

 

Sex and the City

6 saisons, 94 épisodes de 25min

disponibles sur OSC go

 

 

Europe 1
Par Clémence Olivier