"Sacha Guitry n'était pas du tout un misogyne", assure Christophe Barbier

  • A
  • A
Sacha Guitry 1280 STF / AFP 3:11
Partagez sur :
Amoureux du théâtre, le journaliste Christophe Barbier s'est penché dans un livre sur la personnalité de Sacha Guitry, et s'est notamment attardé sur son rapport complexe aux femmes.
INTERVIEW

Sacha Guitry, ses 36 films, ses 124 pièces de théâtre, mais aussi sa vie amoureuse tumultueuse. Le célèbre dramaturge, acteur, metteur en scène, réalisateur et scénariste français captive depuis toujours le journaliste Christophe Barbier, qui vient de lui consacrer un livre, Le monde selon Sacha Guitry, sorti le 1er novembre aux éditions Tallandier. Il était l'invité de Wendy Bouchard lundi matin pour évoquer ce maître du théâtre et son curieux rapport aux femmes.

Un misogyne ? Sacha Guitry a longtemps été taxé de misogyne. Mais pour Christophe Barbier, "c'est un procès assez injuste qu'on lui faisait." Il s'explique : "Sacha Guitry avait une idée de la femme de son temps, c'est-à-dire celle d'un homme qui avait encore un pied dans le 19ème. Il a vu arriver le féminisme comme la fin du plaisir qu'il pouvait trouver avec les femmes. Mais ce n'était pas du tout un misogyne."

Le rapport du dramaturge aux femmes est ambivalent. L'une de ses phrases les plus célèbres l'illustre parfaitement : "Je suis contre les femmes, tout contre." Pour Christophe Barbier, cette citation prouve justement qu'il n'était pas un pourfendeur des femmes. "Il est là pour se sacrifier auprès des femmes, il est dans une forme d'idolâtrie pour les femmes, ce qui le rendait d'ailleurs pénible à vivre, puisqu'il les couvrait de cadeaux mais il n'était jamais là car il travaillait tout le temps. Il les traitait comme des déesses et pas comme des compagnes. C'est ce qui lassait ses propres épouses", rapporte le journaliste.

>> De 9h à 11h, c'est le tour de la question avec Wendy Bouchard. Retrouvez le replay de l'émission ici

Une sexualité ambiguë. Des épouses, Sacha Guitry en a eu cinq au cours de sa vie, auxquelles se sont ajoutées d'innombrables maîtresses. "Il avait volé à son père (le célèbre comédien Lucien Guitry) sa fiancée, dont il a fait sa première épouse, Charlotte Lysès. Son père ne lui a pas pardonné", rappelle Christophe Barbier. Mais le spécialiste note aussi : "Il y a une ombre mystérieuse sur sa sexualité." "Sa dernière épouse, Lana Marconi, était une lesbienne qui vivait chez Guitry avec sa compagne qui tenait une boîte dans Paris", précise-t-il. Et d'ajouter : "Guitry a aussi été soupçonné d'avoir une relation avec un comédien assez médiocre qu'il programmait dans tous ses films."

Alors qui était Sacha Guitry ? Christophe Barbier s'interroge. "Un amant surpuissant ? Un Don Juan ? Un bisexuel ? Encore aujourd'hui, le mystère demeure, mais il est en sa faveur. L'essentiel dans l'amour, pour lui, ce n'est pas le sexe, c'est la séduction. Comment on fait craquer un cœur par les mots et l'esprit."

Europe 1
Par Anaïs Huet