"Réunion de famille" pour dire au revoir à Agnès Varda

, modifié à
  • A
  • A
Plusieurs personnalités, dont Catherine Deneuve (2ème à droite) et JR, à sa droite, ont assisté à l'hommage à Agnès Varda.
Plusieurs personnalités, dont Catherine Deneuve (2ème à droite) et JR, à sa droite, ont assisté à l'hommage à Agnès Varda.
Partagez sur :
La Cinémathèque française a rendu hommage mardi à Agnès Varda, disparue vendredi. De nombreuses personnalités du 7ème Art étaient présentes pour saluer la mémoire et l’oeuvre de la cinéaste.

Des personnalités de la "famille" du cinéma et des anonymes sont venus rendre un dernier hommage mardi à la Cinémathèque française à Agnès Varda, figure mondiale du 7ème Art et pionnière de la Nouvelle Vague, décédée vendredi.

Environ 650 personnes étaient présentes pour cette cérémonie d'adieu en présence de ses enfants Mathieu Demy et Rosalie Varda Demy, dans deux amphithéâtres combles de la Cinémathèque. Parmi elles, se trouvaient l'actrice et chanteuse Jane Birkin, qui avait fait avec elle le film Jane B. par Agnès V., l'actrice Sandrine Bonnaire, qui avait joué l'héroïne de Sans toit ni loi, l'artiste JR, qui avait coréalisé avec elle l'un de ses derniers documentaires, Visages, villages.

L'adieu à une pionnière du 7ème Art

Les acteurs Guillaume Canet ou Laetitia Casta, le ministre de la Culture Franck Riester, la secrétaire d'État Marlène Schiappa, le délégué général du Festival de Cannes Thierry Frémaux et son président Pierre Lescure, le président d'Unifrance Serge Toubiana, ou encore l'ancien ministre de la Culture Jack Lang étaient également là. "Ce n'est pas un hommage mais une réunion de famille autour de cette oeuvre si riche qui aide à penser et à réfléchir", a souligné le directeur de la Cinémathèque française Frédéric Bonnaud, qui a pris la parole au début de cette cérémonie, saluant en Agnès Varda "une des cinéastes qui s'autorisent tout".

L'hommage a débuté vers 11 heures par la diffusion de quelques minutes de son film emblématique Cléo de 5 à 7 (1962), alors que les personnes rassemblées étaient invitées à porter un badge avec un dessin représentant la cinéaste, illustration qui figurait sur un coffret DVD de ses documentaires sorti fin 2018. Les obsèques de la cinéaste ont eu lieu ensuite au cimetière du Montparnasse à Paris.

Une oeuvre engagée et onirique

Femme de convictions ayant bâti une oeuvre originale, souvent pionnière, à la frontière entre documentaire et fiction, Agnès Varda était l'auteur notamment de Sans toit ni loi (1985), Les Glaneurs et la Glaneuse (2000), Les plages d'Agnès (2009) et Visages, villages (2017). Récompensée par un Lion d'or à Venise en 1985 pour Sans toit ni loi et par un César du meilleur documentaire en 2009 pour Les plages d'Agnès, Agnès Varda laisse une oeuvre onirique, humaniste, radicale mais aussi fantaisiste et drôle.