Pourquoi parle-t-on de mesures "draconiennes" ?

Restaurant Covid Coronavirus
Fermer tous les restaurants et les bars face au Covid-19 représente une mesure draconienne. © VALERY HACHE / AFP
  • Copié
Stéphane Bern
Stéphane Bern revient, dans sa chronique "Le mot de la fin", sur l'origine du mot "draconien", très prisé des journalistes et des responsables politiques. Ses racines remontent au 7e siècle avant Jésus-Christ, avec un législateur d'une sévérité implacable qui fit du vol de légumes un crime passible de la peine capitale.

Stéphane Bern propose chaque jour, dans "Historiquement vôtre" avec Matthieu Noël, de partir à la découverte de ces expressions que l'on utilise au quotidien sans forcément connaître l'origine précise. Ce mardi après-midi, l'animateur s'intéresse à un mot que l'on emploie souvent quand une situation devient périlleuse et qu'elle déclenche une réponse de grande ampleur, comme pour la crise du coronavirus : afin de souligner la rigueur et la sévérité de cette réaction, on dit alors que des mesures 'draconiennes' ont été prises par les autorités.

"En quelque sorte, il n'est pas totalement faux de dire que 'draconien' vient de 'dracon'. C’est un législateur athénien qui s’est fait connaitre en 621 avant Jésus-Christ pour avoir pris des lois d’une extrême sévérité.

Drakon s'écrivait alors avec un 'K' et cela désignait 'serpent', en grec. Ça a bien donné 'dragon' en Français. Drakon était donc d’une extrême dureté : non seulement le vol devenait souvent passible de mort, ce qui, il faut bien l’admettre, n’était pas très sympathique, mais en plus, et pour la première fois, les lois étaient gravées sur des stèles en bois, accrochées dans les ruelles, à la vue de tous.

Un mot connu dans toute l'Europe

Ainsi, nul n'était censé ignorer ces lois très sévères. Par exemple, des vols de légumes étaient passibles de la peine capitale. Quand on sait qu'il en faut cinq par jour, on imagine aisément la dureté des lois de Drakon !

Son nom est passé à la postérité : en Allemagne, on dit 'drakonisch', 'draconian' en anglais et 'draconiana' en italien. Au Portugal, on va préférer 'drastica' : le mot 'drastique' vient du grec 'drastikos', qui signifiait efficace. Cela ouvre un tout autre débat : une mesure draconienne est-elle forcément efficace ?"