Pef : "Je me suis servi de la caméra comme d'une arme pour dire ce que j'avais sur le cœur"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Dans "L’Équipée sauvage" sur Europe 1, Pierre-François Martin-Laval évoque son film "Fahim", qui raconte l'histoire du jeune Fahim et de son père, qui ont quitté leur Bangladesh natal pour Paris.
INTERVIEW

Après les comédies (Les Profs, Gaston Lagaffe), Pierre-François Martin-Laval, dit "Pef", investit le genre du drame avec son nouveau film Fahim, ou l'histoire vraie de Fahim et de son père, deux réfugiés bangladais qui fuient leur pays pour la France et Paris, où ils tentent d'obtenir l'asile politique. Dans L’Équipée sauvage, sur Europe 1, "Pef" revient sur ce long-métrage et la démarche qui l'a conduit vers cette histoire.

"La décision effroyable qui est celle de quitter son pays"

Le déclic a eu lieu en février 2014, lorsque Pierre-François Martin-Laval prend connaissance de l'histoire d'un réfugié, Fahim, qui raconte sa vie dans une interview. "J'achète alors son livre, Un roi clandestin, dans lequel il décrit tout ça en détail et j'étais bouleversé", se souvient le réalisateur. Surtout, "Pef" a alors pris conscience d'une chose : "J'ai croisé ces gens-là dans Paris et qu'est-ce que j'ai fait ? J'ai fait un sourire et j'ai continué ma route", confie-t-il.

Après avoir lu ce récit d'un jeune réfugié devenu champion d'échecs et avoir écrit une histoire dessus, Pierre-François Martin-Laval a eu envie "de leur donner de la considération". "Pour qu'on se rende compte de la décision effroyable qui est celle de quitter son pays parce qu'on est en danger de mort", ajoute-t-il. "Je me suis servi de la caméra comme d'une arme pour dire ce que j'avais enfin sur le cœur", souligne le réalisateur, qui affirme livrer son long-métrage le plus personnel avec Fahim. Dans le film, le jeune réfugié est joué par Assad Ahmed. Au casting, on retrouve également Isabelle Nanty mais aussi Gérard Depardieu.

Europe 1
Par Guillaume Perrodeau