10 des séries pour voyager dans l'espace

, modifié à
  • A
  • A
Emma Green, interprétée par Hilary Swank encadre l'équipage d'astronautes pour la première expédition sur Mars, dans la série "Away" sur Netflix.
Emma Green, interprétée par Hilary Swank encadre l'équipage d'astronautes pour la première expédition sur Mars, dans la série "Away" sur Netflix. © COURTESY OF NETFLIX
Partagez sur :
"Star Trek"," Battlestar Galactica", "Missions" ou encore "Space Force", cette semaine l’équipe de SERIELAND vous a concocté une sélection de séries pour vous évader vers d'autres galaxies et avoir des étoiles plein les yeux. 
PODCAST

Vous aussi vous aimeriez en ce moment habiter sur une autre planète, sans virus, sans gel hydroalcoolique et sans masque ? Pour occuper vos longues soirées de couvre feu l’équipe de SERIELAND vous prépare chaque semaine une sélection de séries pour rire, vous rassurer, trembler, ou vous évader ! Du space opera, au space western en passant par la comédie burlesque... Cette semaine nous vous proposons un voyage dans l'espace. 

L'Étoffe des héros  

Le pitch : En pleine guerre froide, la conquête spatiale cristallise toutes les tensions. La série suit les sept héros du programme Mercury, une mission pour voyager dans l’espace lancée par la NASA  et le gouvernement américain pour concurrencer l’URSS. 

Pourquoi SERIELAND vous la conseille : Inspirée de l'œuvre éponyme de Tom Wolfe, L'Étoffe des héros, est très bien réalisée malgré sa forme relativement classique. Cette série largement documentée est riche d’enseignements sur le mode de vie des astronautes et la préparation du programme Mercury. Au casting, Jake McDorman (Shameless) incarne le légendaire Alan Shepard, le premier Américain à voyager dans l'espace. Face à lui, pour interpréter John Glenn, sénateur et premier américain à faire un vol orbital autour de la Terre, on retrouve le brillant Patrick J. Adams (Suits). Dans L'Étoffe des héros, on découvre aussi l'impressionnante mécanique médiatique déployée pour couvrir cette mission historique. 

2 saisons, 16 épisodes d’environ 45 minutes à voir sur Disney +

 

Space force 

Le pitch : Le général Mark R. Naird vient d'être nommé aux commandes d'une nouvelle unité de l’armée américaine : la Space Force. Son objectif ? Défendre les satellites et mener des opérations spatiales. Le général, rigide et patriote, doit faire équipe avec un scientifique consciencieux, le professeur Mallory. 

Pourquoi SERIELAND vous la conseille : Irrévérencieuse et anti-Trump, Space Force, fait du bien même si son humour est un peu lourdingue par moment. On la doit à Greg Daniels, le créateur de la série culte The Office. Le général est incarné par Steve Carell ( Little Miss Sunshine, The Office, The Big Short). A ses côtés John Malkovich (Les liaisons dangereuses, The New Pope) campe avec brio la figure du scientifique. Bonne nouvelle, Netflix a commandé une deuxième saison. 

1 saison, 10 épisodes d’environ 30 minutes à voir sur Netflix. 

 

Star trek : la saga originelle 

Le pitch : A bord d'un vaisseau spatial ultra sophistiqué du XXIIe siècle, le capitaine Kirk et son équipage explorent l'espace à la recherche de nouveaux mondes.

Pourquoi SERIELAND vous la conseille : Parce que c’est LA série spatiale cultissime ! Sa communauté de fans est considérable. Au-delà de l’exploration spatiale, Star Trek est une fiction humaniste qui évoque des dilemmes moraux. Il s’agit aussi de la première série à mettre en scène à la télévision américaine un baiser interracial. Un baiser anodin aujourd'hui mais qui a fait scandale en 1968. 

3 saisons, 80 épisodes d’environ 50 minutes à voir sur Netflix. 

Away

Le pitch : L’élite de l’astronomie des quatre coins du monde embarque à bord d’un vaisseau en direction de Mars. Pour cette mission inédite, la cheffe d’équipage Emma Green doit quitter pendant trois ans son mari et sa fille. 

Pourquoi SERIELAND vous la conseille : Si le scénario n’a rien de très novateur, Away aborde avec justesse la peur de l’isolement, la séparation… La série dont le sujet central est la conquête de la planète rouge soulève aussi des questions géopolitiques. Au casting, on retrouve l’actrice oscarisée Hilary Swank, excellente dans le rôle d’Emma Green. 

1 saison, 10 épisodes d’environ 50 minutes à voir sur Netflix. 

 

Battlestar Galactica 

Le pitch : Une poignée de survivants résistent aux Cylons, des robots qui ont pris le contrôle de l’univers. A bord du Galactica, leur vaisseau, ils tentent de rejoindre la Terre.

Pourquoi SERIELAND vous la conseille : BSG pour les intimes est sûrement l'une des meilleures séries de science-fiction qui se déroule dans l'espace. Avec son lot de dramas, de personnages à la psychologie complexe et de contradictions morales, ce remake d'une série diffusée en 1978 a su convaincre un large public. Sous ses airs de space opera, Battlestar Galactica propose une réflexion sur la politique américaine. On peut voir en Battlestar Galactica, née en 2003 au lendemain des attentats du 11 septembre 2001, une transposition de la guerre d’Irak. 

4 saisons, 79 épisodes d’environ 44 minutes.

 

Moonbase 8 

Le pitch : Une équipe d'astronautes pieds nickelés se retrouvent sur une base de la Nasa en plein désert de l’Arizona. Entre incompétences et prise de becs, Skip, Cap et Rook font leur maximum pour prouver qu’ils ont leur place pour intégrer la prochaine mission lunaire… 

Pourquoi SERIELAND vous la conseille :Moonbase 8 n’est pas la série du siècle. Le recours à des situations absurdes est un peu trop répétitif. Pour autant la fiction est un bon divertissement. C'est une série burlesque, portée par des anti-héros peu dégourdis. Ils ont réussi à nous décrocher quelques sourires. 

1 saison, 6 épisodes de 26 minutes à voir sur MyCanal 

 

Firefly

Le pitch : La série suit les aventures de l’équipage du capitaine Malcolm Reynolds à bord du vaisseau spatial Serenity. Ils tentent de survivre depuis qu’une guerre civile a éclaté et que l’Union des Planètes domine l’espace. 

Pourquoi SERIELAND vous la conseille : On doit la série au papa de Buffy contre les vampires, Joss Whedon. C'est une série qui mêle abilement science-fiction et western. En seulement une saison de 14 épisodes, Firefly est devenue une référence de la culture geek. Aujourd’hui encore des rumeurs de reboot fleurissent régulièrement sur la toile. Firefly a également révélé le comédien Nathan Fillion que vous avez peut-être vu dans Castle ou dans The Rookie.  

1 saison, 14 épisodes d’environ 45 minutes 

 

Vous voulez écouter les autres épisodes de SERIELAND ? 

>> Retrouvez les épisodes sur notre site Europe1.fr et sur Apple PodcastsGoogle podcastsDeezer, Dailymotion et YouTube, ou vos plateformes habituelles d’écoute.

>> Retrouvez ici le mode d'emploi pour écouter tous les podcasts d'Europe 1

 

Missions 

Le pitch : Des astronautes d’élite français sont en mission sur Mars, mais le voyage ne se passe pas comme prévu… L’équipage doit venir au secours d’un groupe concurrent, envoyé par la NASA. 

Pourquoi SERIELAND vous la conseille :  La France parfois aussi est douée pour les séries SF. Missions en est la preuve et ce malgré un budget serré. Bien ficelée sans être révolutionnaire, la série nous embarque dans un voyage de tous les dangers. Elle met en avant avec subtilité, les doutes et les craintes de l’équipage. C’est assez rare pour être souligné, la saison deux est encore plus réussie que la première.

2 saisons, 20 épisodes de 26 minutes à voir sur OCS

 

For All Mankind

Le pitch : La série se déroule à la fin des années 1960, le monde est sous le choc lorsque le premier homme met un pied sur la Lune. Mais dans For All Mankind, il est Russe.  L’URSS a doublé l’Amérique. Washington redouble de forces pour rattraper cette avance. La série se déroule sur la Lune, dans une base américaine, elle explore la conquête spatiale sous un prisme inédit.  

Pourquoi SERIELAND vous la conseille :For All Mankind est une belle surprise. Elle s'intéresse à la course à l'espace entre les Etats-Unis et la Russie, mais évite de proposer une vision pro-américaine et manichéenne. Si dans les premiers épisodes les personnages sont un peu irritants, au fil des épisodes ils gagnent en relief et en justesse. Derrière la thématique de l’espace, la série aborde avec finesse la question de l’homosexualité dans les années 1960 ou de la représentation des noirs dans l’astronomie. Accrochez-vous, les derniers épisodes sont très prenants et on attend avec impatience la suite. 

2 saisons, 20 épisodes d’environ 50 minutes à voir sur Apple TV

 

OVNI(s) 

Le pitch :  Dans les années 1970, Didier Mathure, un ancien ingénieur spatial est promu chef d’une équipe chargée de l’étude des phénomènes aérospatiaux non identifiés. Au sein du GEIPAN (Groupe d'études et d'information sur les phénomènes aérospatiaux non identifiés) ses croyances seront mises à rude épreuve. 

Pourquoi SERIELAND vous la conseille :  On triche un peu ici. Car dans OVNI(s), il n'est pas question de voyage dans l’espace, mais plutôt de vie extraterrestre. C’est une fiction déjantée, à la frontière entre la comédie et la science-fiction. Elle dépeint une société coincée entre croyance et rationalité. Le travail des décors et des costumes est d’une grande précision, rien n’est laissé au hasard. Pour en savoir plus, Melvil Poupaud, surprenant dans le rôle de Didier Mathure, dévoile les coulisses de la série dans un grand entretien pour SERIELAND. 

1 saison, 12 épisodes de 30 minutes à voir sur Canal + et Mycanal. 

Europe 1
Par Salomé Journo avec l'équipe de SERIELAND