Nikos Aliagas : "La photographie est une autre prise de parole"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Chez Anne Roumanoff, l'animateur de la matinale d'Europe 1 évoque son livre de photographie, "L'Épreuve du temps", et l'art de la photo.
ANNE ROUMANOFF, ÇA FAIT DU BIEN

Nikos Aliagas est un passionné de photographie, depuis tout petit. Le journaliste a le réflexe de prendre les gens qu'il rencontre en photo. Le 11 octobre dernier sortait L'Épreuve du temps, un ouvrage qui compile ses clichés, aux éditions de La Martinière. Chez Anne Roumanoff mardi, il évoque l'origine de cette passion.

>> De 11h à 12h30, c’est tous les jours Anne Roumanoff sur Europe 1 ! Retrouvez le replay de l’émission ici

"On n'a pas la notion du temps lorsqu'on est enfant". "J'ai commencé à photographier il y a très longtemps", confie Nikos Aliagas. "Le constat de départ, c'est que tu te rends compte que le temps passe". Enfant, l'actuel matinalier d'Europe 1 était tombé sur une boîte à photographies de ses parents, jeunes. Cette découverte l'avait choqué. "Je pensais que les parents qu'on avait à 5-6 ans, étaient les mêmes parents qui n'allaient pas vieillir. On n'a pas la notion du temps lorsqu'on est enfant", décrit le journaliste. D'où cette volonté de capturer les personnes en photo, pour lutter contre cette "épreuve du temps".

"Petit, je prenais des photos imaginaires". Mais Nikos Aliagas a dû attendre avant de prendre ses premières photographies. "Petit, je prenais des photos imaginaires avec un faux appareil", se souvient le matinalier d'Europe 1. Son père l'a finalement pris en pité, lorsqu'il avait dix ans, et lui a acheté son premier appareil. "Avant de me coucher, je faisais une liste des gens que j'avais croisés et photographiés", explique l'animateur, "la photographie est une autre prise de parole, une autre quête."

Europe 1
Par Europe1.fr