Mort d'Hubert de Givenchy : "ses créations étaient à l'image de ce qu'il était"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Dans Europe matin, Catherine Join-Dieterle, historienne de la mode et cousine d'Hubert de Givenchy, et Bouchra Jarrar, ex-directrice artistique de Lanvin, rendent hommage au couturier mort samedi à 91 ans.

Hubert de Givenchy est mort samedi à l'âge de 91 ans. La nouvelle de son décès a été annoncée lundi. Cette légende de la haute couture, connue pour avoir lancé la maison Givenchy, a marqué pendant quarante ans le monde de la mode, de son premier défilé en 1952, à son départ en 1995 de sa maison de couture, vendue en 1988 au groupe LVMH.

L'exigence du couturier. Dans Europe matin, Catherine Join-Dieterle, historienne de la mode et cousine d'Hubert de Givenchy estime que "ses créations étaient à l'image de ce qu'il était : élégance du personnage, élégance de ses robes". La femme met en avant l'exigence de l'homme, sa profonde dévotion pour son travail. "Il se levait à 4 heures du matin quand il avait ses collections, pour être à 4h30 à la maison de couture et travailler", confie Catherine Join-Dieterle.

"Cristóbal Balenciaga l'a initié et l'a formé". De son côté, Bouchra Jarrar, ex-directrice artistique de Lanvin, explique qu'elle a été touchée par le parcours du couturier. "Il avait envie de faire ce métier depuis tout petit et il a suivi les pas de Cristóbal Balenciaga. Il a eu un maître et c'est dans la tradition de la couture française. Cristóbal Balenciaga l'a initié et l'a formé quelque part et ça, c'est merveilleux", estime-t-elle. Resterons notamment en mémoire, parmi d'autres, sa collaboration avec l'actrice Audrey Hepburn, sa muse. C'est pour elle qu'il avait créé la célèbre robe noire portée par l'actrice dans Breakfast at Tiffany's.

Audrey Hepburn, Jackie Kennedy : Givenchy, le couturier français qui aimait les Américaines :