Michel Fau : "L'artiste est là pour témoigner de la folie humaine"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Sur Europe 1, le comédien revient sur sa carrière et évoque son métier face à Isabelle Morizet.
INTERVIEW

À partir du 16 janvier, il sera au théâtre des Bouffes Parisiens, aux côtés de Mélanie Doutey, pour la pièce Douce amère. Une oeuvre méconnue des années 1970, créée par la figure historique du théâtre de Boulevard : Jean Poiret. Dans Il n'y a pas qu'une vie dans la vie, Michel Fau évoque sa carrière et son métier de comédien.

"Un métier assez malsain". Michel Fau en comédien ? L'homme en rêvait depuis tout petit. "Ma mère m'a amené au théâtre à huit ans, et à dix ans, j'ai dit : 'je veux faire acteur'", confie-t-il. "On fait ce métier car on n'accepte pas les codes de la société. C'est un métier assez malsain : on s’approprie des sentiments qui ne sont pas les siens".

"Être fidèle à ses rêves d'adolescent". L'acteur a mis du temps avant de se trouver et d'être épanoui. "J'ai failli perdre mon identité à une époque, car je voyais que le théâtre que je voulais faire n'existait pas", explique Michel Fau. "Il y a quinze ans, j'allais très mal et puis, ce qui m'a sauvé, c'est la musique et l'amour aussi. La meilleure façon pour ne pas se trahir soi-même, c'est d'être fidèle à ses rêves d'adolescent", estime-t-il. Lui a tenté de garder cela en tête, pratiquant son métier comme il l'a toujours envisagé : "L'artiste est là pour témoigner de la folie humaine, avec humour ou avec tragique".