Mexique : Diego Luna, un acteur de "Narcos", veut sensibiliser contre le narcotrafic

, modifié à
  • A
  • A
L'acteur Diego Luna incarne Miguel Angel Felix Gallardo, central dans la 4e saison de "Narcos".
L'acteur Diego Luna incarne Miguel Angel Felix Gallardo, central dans la 4e saison de "Narcos". © ENRIQUE CASTRO / AFP
Partagez sur :
L'acteur Diego Luna, qui incarne le parrain de la drogue Miguel Angel Felix Gallardo dans la série "Narcos", veut montrer la sombre réalité du narcotrafic. 

Il veut rompre avec l'image romantique des cartels de la drogue. Sensibiliser le grand public à l'"enfer" du narcotrafic, qui a plongé le Mexique dans la violence : c'est l'ambition de l'acteur Diego Luna, à quelques jours de la sortie du 4ème volet de la série "Narcos" sur Netflix, où il campe un puissant parrain de la drogue.

Cette nouvelle saison, attendue le 16 novembre, est centrée sur Miguel Angel Felix Gallardo, chef du cartel de Guadalajara et surnommé "Le parrain". Dans les années 1980, il avait mis en place la première grande organisation de trafiquants de drogue mexicains dont les ramifications s'étendaient dans plusieurs pays étrangers. Après l'arrestation de Felix Gallardo en 1989, le cartel de Sinaloa de Joaquin "El Chapo" Guzman avait connu une ascension phénoménale. "El Chapo" Guzman, qui était ensuite devenu le baron de la drogue le plus puissant et le plus recherché au monde, a lui-même été arrêté en 2016 et extradé aux Etats-Unis l'an dernier. Il doit y être jugé courant novembre.

Plus de 200.000 morts en douze ans. "De mon point de vue, c'est important de raconter cette histoire durant la décennie (1980), au cours de laquelle ont été jetées les bases de cet enfer que nous vivons", a déclaré Diego Luna lors de la présentation de la série à Mexico. Gangrené par les cartels qui se disputent violemment le contrôle des routes de la drogue, le Mexique a enregistré l'an dernier le chiffre record de 28.702 homicides. Depuis que le gouvernement a déployé l'armée pour combattre les puissants cartels de la drogue en 2006, le Mexique a enregistré plus de 200.000 morts violentes.

 

"Je respecte les opinions de tout le monde, sauf celles des personnes qui demandent de ne raconter que de 'jolies choses' (...) Si tu sors dans la rue, tout le monde se sent concerné par la violence qui a explosé" ces dernières années, a-t-il ajouté en réponse à ceux qui l'accusent de faire l'apologie de la violence et du narcotrafic. Parmi ces détracteurs, figure un ancien sénateur conservateur mexicain, Javier Lozano.

"Cela m'intéresse beaucoup que ces spectateurs, qui verront la série en Allemagne, en Angleterre et dans d'autres pays hors d'Amérique latine, la prochaine fois qu'il s'apprêteront à prendre un rail de cocaïne, réfléchissent un peu à ce qu'il y a derrière", a poursuivi Diego Luna, 38 ans, connu pour ses rôles dans "Y tu mamá también" (2001) et "Rogue One: A Star Wars Story" (2016). Le succès mondial de la série laisse espérer qu'il sera entendu. 

Europe 1
Par Europe1.fr avec AFP