Lorànt Deutsch : "L'Histoire n'est pas un voyage dans le passé"

  • A
  • A
Partagez sur :
Entre le foot, la philo, la comédie et l'Histoire, l'artiste a touché à de nombreux domaines. Aujourd'hui, c'est l'Histoire qui s'inscrit le plus en relief dans sa vie, via ses best-sellers et l'animation télé.
INTERVIEW

Il a incarné Mozart, Jean de La Fontaine, Nicolas Fouquet ou encore Jean-Paul Sartre. Après une période orientée vers la comédie, l'amour de l'Histoire de Lorànt Deutsch s'est traduit dans ses rôles. Et l'Histoire fait tellement partie de sa vie qu'il est désormais davantage vu comme un écrivain qui la raconte que comme un acteur. Invité de l'émission Il n'y a pas qu'une vie dans la vie, l'auteur de Métronome qui présentera mardi un nouveau numéro de Laissez-vous guider avec Stéphane Bern sur France 2, a expliqué son cheminement professionnel.

L'Histoire "pour mieux décrypter et comprendre mon présent"

Tout aurait pu se jouer loin d'un livre et loin d'une scène de théâtre pour Lorànt Deutsch, sur un terrain de foot. Adolescent, il entre au centre de formation du FC Nantes. Mais quand on lui fait comprendre qu'il devrait prendre des hormones pour palier sa petite taille, il quitte le monde du foot et la province, direction la banlieue parisienne. Installé chez ses grands-parents, il tourne dans des pubs, des séries comme les Intrépides, puis suit un copain dans des études de philosophie.

Et l'Histoire ? "J'en faisais mon miel à travers mes lectures (...) Je suis passionné depuis tout petit. C’est avant tout des belles histoires qui nous font rêver. Ça ne m’a plus quitté. Pour moi, ce n’est pas un voyage dans le passé, c’est pour mieux décrypter et comprendre mon présent", glisse le comédien.

Après ses études, le film Le Ciel, les oiseaux et... ta mère ! lui ouvre les portes du cinéma, un univers qui lui offre plus ou moins de succès au fil des films. Il choisit d'ailleurs plus volontiers le théâtre aujourd'hui. "Depuis une dizaine d’années, j’ai des enfants, trois, ce qui est le plus beau rôle d’ailleurs et ça vous prend du temps", dit-il, se voyant mal partir deux mois en tournage mais davantage monter sur les planches quand les enfants sont couchés. 

"Avec Jean Dujardin, on était amis à une époque"

Le regard du public a aussi changé depuis qu'il a sorti son best-seller Métronome, suivi d'autres ouvrages toujours consacrés à l'Histoire, comme Hexagone ou le dernier, Romanesque, sur l’Histoire de la langue française. Il sait qu'il est étiqueté comme un passeur d'Histoire, comme en témoigne cette anecdote avec Jean Dujardin : "On était amis à une époque. On se voyait un petit peu. Il m’a appelé un jour et m’a dit qu'il avait un scénario à me faire lire. J’étais content, je me suis dit 'On va faire un film, on va se marrer' et en fait il m’a demandé de lui donner des conseils. C’était un film sur un camisard. Ce n’était pas un rôle mais un avis. Là, je me suis dit 'Le regard a un peu changé sur moi'", conclut Lorànt Deutsch.

Le Paris de la Révolution en réalité augmentée

Ni l'un ni l'autre ne sont historiens mais Stéphane Bern et Lorànt Deutsch, vulgarisateurs d'Histoire, coprésentent un nouveau numéro du magazine Laissez-vous guider sur France 2 jeudi 2 mai. Dans cette déambulation parisienne aux côtés du duo, resurgiront en 3D les édifices de la Révolution aujourd'hui disparus, du pont-levis de la Bastille à la guillotine de la place de la Concorde. "On finit sur l’échafaud", s'amuse l'écrivain qui s'enthousiasme pour les figures de la période révolutionnaire.

"Les personnages de la Révolution sont tous des géants, sublimes. Talleyrand, Robespierre, Charlotte Corday, Foucher, Louis XVI , Mirabeau, Danton, Olympe de Gouges... Ils ont une dimension héroïque incroyable. Ils sont allés au bout de leurs idées et la plupart ont fini sur l’échafaud. Tous ont été immenses."

Europe 1
Par Aurelie Dupuy