Les prix littéraires de 2019, un bon cru ?

  • A
  • A
Le prix Goncourt a recompensé Jean-Paul Dubois pour "Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon" 1:20
Le prix Goncourt a recompensé Jean-Paul Dubois pour "Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon" © Alain JOCARD / AFP
Partagez sur :
Les prix Goncourt, Renaudot ou encore Femina ont été décernés la semaine dernière. Alors c'est l'heure du bilan pour notre expert littérature. L'année 2019 était-elle un bon cru pour les prix littéraires ?

Quelle analyse peut-on faire de cette rentrée littéraire et des prix décernés ? Premier point commun pour tous les lauréats : ce sont tous des hommes. Le prix de l’Académie française pour Laurent Binet, le Goncourt pour Jean-Paul Dubois, le Renaudot pour Sylvain Tesson. Sylvain Prudhomme a lui obtenu le Femina et Luc Lang le prix Médicis.

2019 : une année de consécration pour de vieux routards de la littérature

Le deuxième point commun, c'est que ces écrivains n'en sont pas à leur coup d'essai, ils ont une oeuvre, le palmarès 2019 récompense l'endurance. Les prix ont distingué des auteurs qui emportent l’adhésion de tous, critique et public. Isabel Contreras, journaliste à Livres Hebdo, en charge des prix littéraires, parle d'une année de consécration. "On a récompensé des oeuvres, des auteurs qui ont connu des succès tout au long de leur vie. Donc c'est une très bonne nouvelle pour ces auteurs, mais aussi pour leurs éditeurs qui ont fait le pari de les soutenir depuis si longtemps", estime la journaliste.

La rentrée littéraire se termine doucement, comme la saison se termine. Il reste tout de même quelques récompenses à attribuer : le prix Wepler lundi 11 novembre, le prix de Flore le 12, le prix Interallié le 13, et le prix du Style la semaine prochaine.

Europe 1
Par Nicolas Carreau, avec Thomas Vichard