Le rappeur américain DMX libéré après un an de prison pour fraude fiscale

  • A
  • A
DMX, Earl Simmons de son vrai nom, avait été condamné à payer 2,3 millions de dollars aux services fiscaux.
DMX, Earl Simmons de son vrai nom, avait été condamné à payer 2,3 millions de dollars aux services fiscaux. © AFP
Partagez sur :
Âgé de 48 ans, le rappeur américain avait plaidé coupable fin novembre 2017 d'avoir organisé son insolvabilité entre 2002 et 2005 pour ne pas avoir à payer 1,7 million de dollars d'impôts.

Le rappeur américain DMX est sorti vendredi matin de la prison fédérale de Virginie occidentale où il est resté enfermé un an pour fraude fiscale, a indiqué son avocat.

Earl Simmons de son vrai nom, 48 ans, avait plaidé coupable fin novembre 2017 d'avoir organisé son insolvabilité entre 2002 et 2005 pour ne pas avoir à payer 1,7 million de dollars d'impôts. En sus d'une peine derrière les barreaux, il avait été condamné à payer 2,3 millions de dollars aux services fiscaux.

Sous contrôle judiciaire pendant trois ans. Selon les procureurs, le chanteur avait esquivé le fisc en ne payant ses dépenses qu'en liquide, sans avoir de compte en banque ni faire de déclaration d'impôts. Ils le soupçonnaient également d'avoir gagné 2,3 millions entre 2010 et 2015, sans payer ses taxes. Celui qui va rester sous contrôle judiciaire pendant trois ans aurait profité de son séjour en prison pour écrire de nouvelles chansons, avec l'intention de publier un album dès sa remise en liberté.

Pensions alimentaires non versées. Devenu célèbre à la fin des années 1990, DMX est un rappeur au style dur, dont les textes mêlent violence et noirceur, avec une voix grave et râpeuse très reconnaissable. Entre 1998 et 2003, il a placé cinq albums en tête des ventes aux États-Unis, notamment It's Dark and Hell is Hot, qui est resté dans les classements américains durant 101 semaines. Le rappeur avait demandé par trois fois à la justice de le déclarer en faillite personnelle, la dernière fois en décembre 2016, en vain. Ces demandes n'étaient pas liées à ses arriérés d'impôts mais essentiellement à des pensions alimentaires non versées. Selon la presse américaine, DMX est père de quinze enfants, nés de neuf femmes différentes.