Jean-Paul Rouve : "Les gens s'identifient aux Tuche"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
L'acteur a présenté sur Europe 1 le troisième volet des Tuche, et assure que si la recette fonctionne, c'est parce que les Français aiment cette famille qui leur ressemble.
INTERVIEW

Jeff Tuche alias Jean-Paul Rouve était l'invité d'Un dimanche de cinéma pour présenter le troisième volet des Tuche : Liberté, égalité, fraternituche. Le film d'Olivier Baroux, qui sort le 31 janvier au cinéma, était présenté en amont au festival de l'Alpe d'Huez. Ce nouveau numéro propulse la famille Tuche à l'Élysée.

De Bouzolles à l'Élysée. Revenue des Amériques après avoir gagné au Loto, la famille Tuche se réinstalle dans son village de Bouzolles où le patriarche a été élu maire. "Je pense qu'il va y avoir un TGV à Bouzolles sauf que j'ai mal lu le journal", explique l'acteur. Le TGV ne fait finalement que passer sans s'arrêter dans le village. "Alors je suis un peu énervé. J'appelle le président de la République et comme je n'arrive pas à le joindre, je me présente aux élections présidentielles, pas pour être élu mais pour qu'on parle de moi." Sauf que, fruit de circonstances exceptionnelles, Jeff Tuche est finalement élu à la tête du pays.

Un scénario prophétique. Le comédien est également co-scénariste de cette histoire. "On a eu l'idée quand on a fait la tournée en province du 2. Une tournée en province, ça ressemble assez à une campagne électorale." Et malgré la récente élection, l'acteur se défend d'avoir été inspiré par les rebondissements de la réelle élection : "On a écrit le scénario avant tout", avant toutes les affaires qui ont ébranlé la dernière présidentielle, Fillon en tête, dont on croit pourtant voir des références. "C'est dingue. On a même écrit avant que Trump arrive au pouvoir. On a tourné le film, Macron venait d'être élu, donc évidemment, le scénario était écrit depuis longtemps", insiste le comédien. "Quand on a vu la campagne avec les hommes politiques qui tombent pour différentes raisons, ou qui ne se présentent pas, on s'est dit 'C'est fou !'. Ce qu'on avait un peu imaginé est arrivé."

Un possible quatrième film. Quant au succès de la série, non démenti par le nombre de vues des diverses bandes-annonces, Jean-Paul Rouve a sa théorie : "Les gens aiment cette famille. Ils s'identifient assez aux Tuche. On voit dans les salles que toute la famille vient, et de tous les milieux sociaux", explique l'acteur, qui dit s'inspirer de son entourage. "On sait d'où l'on vient. Je viens de là. Je sais ce que c'est d'aller faire ses courses à Auchan le samedi, de ne pas boucler les fins de mois, de ne pas aller souvent au cinéma parce que ça coûte cher. Quand vous connaissez, vous ne pouvez pas tricher", glisse-t-il. Et du succès du numéro 3 dépendra l'avenir d'un potentiel Tuche 4. "L'envie est là. Il faut qu'on trouve une bonne idée. On ne veut pas décevoir les gens."

Découvrez la bande-annonce du film : 

Europe 1
Par A.D